Biographie René Etiemble

René Etiemble Universitaire (E.R.), Ecrivain. Décédé le 07/01/2002 (voir toutes les personnalités décédées en 2002)

ETIEMBLE (René, Ernest, Joseph, Eugène), Universitaire (E.R.), Ecrivain.
Né le
26 janvier 1909 à Mayenne (Mayenne).
Fils d'
Ernest Etiemble, Voyageur de commerce,
et de
Mme, née Angèle Falaise, Ouvrière modiste.
Mar.
en secondes noces le 23 février 1963 à Mlle Jeannine Kohn (1 enf. : Sylvie)

Etudes :
Lycée de Laval, Lycée Louis-le-Grand à Paris, Ecole normale supérieure, Ecole nationale des langues orientales vivantes, Facultés des lettres et de droit de Paris.
Diplômes :
Agrégé de l’université, Docteur ès lettres

Carrière :
Professeur de langue et littérature françaises à l’université de Chicago (1938-44), aux universités d’Alexandrie (1944-48), de Montpellier (1949-56), Fondateur de la revue Valeurs, Directeur littéraire des éditions du Scarabée, Professeur de littérature générale et comparée à la Sorbonne puis à la Sorbonne nouvelle (1956-78), Professeur honoraire de la faculté des lettres de Montpellier (1958) et de la Sorbonne (1979), Romancier, Critique littéraire des Temps modernes (1946-52), d’Al Katib al Masri, d’Evidences (1953-55), de Lettres Nouvelles, etc. Directeur aux Editions Gallimard de la collection Connaissance de l’Orient en liaison avec l’Unesco, Membre de l’Académie des arts, lettres et sciences de Venise, Membre d'honneur de l'Académie du Maine.
Œuvres :
principales : l’Enfant de chœur, Peaux de couleuvre, Rimbaud, le Mythe de Rimbaud, Hygiène des lettres : tome I : Premières Notions (1952), tome II : Littérature dégagée (1955), tome III : Savoir et Goût (1958), tome IV : Poètes ou Faiseurs ? (1966), tome V : C’est le bouquet ! (1967), Confucius (2e éd., 1986), l’Ennemie publique, le Péché vraiment capital, le Nouveau Singe pèlerin, l’Orient philosophique, le Babélien, Blason d’un corps, l’Ecriture, Comparaison n’est pas raison, Parlez-vous franglais ? (éd. augmentée 1980), Connaissons-nous la Chine ?, le Jargon des sciences, les Jésuites en Chine, le Sonnet des voyelles (1968), Retours du monde (1969), Yun Yu érotique chinoise (1970), l’Art d’écrire (en coll. avec Jeannine Etiemble, 1970), Mes contre-poisons, Essais de littérature (vraiment) générale (1974, 3e éd. revue et augmentée, 1975), Quarante ans de mon maoïsme (1976), Comment lire un roman japonais ?, le "Kyoto" de Kawabata (1980), Trois femmes de race (1981), Quelques essais de la littérature universelle (1982), le Coeur et la Cendre, soixante ans de poésie (1985), Racismes (essai, 1986), l’Erotisme et l’Amour (1987), Ouverture(s) pour un comparatisme planétaire (1988), Lignes d’une vie I ou le meurtre du père (1988), l’Europe chinoise, tome 1 (1988), De l’empire romain à Leibniz (1988), Ouverture(s) pour un comparatisme planétaire (1988), l’Europe chinoise, tome 2 : De la sinophilie à la sinophobie (1989), Lignes d’une vie II : le meurtre du petit père (1990), Vingt-cinq ans après (1991), Parlez-vous franglais ? (1992), Nouveaux essais de littérature universelle (1992); traducteur de T.E. Lawrence et de G.A. Borgese.
Décoration :
Commandeur de la Légion d’honneur et des Palmes académiques.
Distinctions :
Prix de la première pièce (1944), prix Sainte-Beuve (critique) (1952), Prix de l’essai de l’Académie française (1974), Prix international du livre (1981), Prix de l’Union rationaliste pour l’ensemble de son œuvre (1981), Prix de la critique littéraire (1982), Lauréat du Pen Club français (1986), prix de la fondation Balzan (Comparatisme) (1988).
Membre
d'honneur de l'Académie du Maine (1992).


personnalités au profil proche de celui de Etiemble René (sélection automatique)

Fonctions similaires

Partenaires

heure minute seconde

boutique

who’s who mobile