+ de critères

Biographie Alain Resnais

Alain Resnais Réalisateur de films Décédé le 01/03/2014 (voir toutes les personnalités décédées en 2014)

Resnais, Alain, Pierre, Marie, Jean, Georges,
Réalisateur de films.
Né le
3 juin 1922 à Vannes (Morbihan).
Fils de
Pierre Resnais, Pharmacien,
et de
Mme, née Jeanne Gachet.
Mar.
le 15 août 1998 à Mme Sabine Azéma, Comédienne.

Etudes :
Collège Saint-François-Xavier à Vannes, Institut des hautes études cinématographiques.

Carrière :
Réalisateur de films (depuis 1946), débute en réalisant des courts ou des longs métrages en format réduit : Schéma d’une identification, Ouvert pour cause d’inventaire, etc. et une série Visites à..., Assistant de Nicole Védrès pour son film Paris 1900 (1947-48), réalise son premier court métrage en format standard Van Gogh (prix du Cidalc et Oscar, 1948) puis les courts métrages Gauguin (1950), Guernica (en coll. avec Robert Hessens, grand prix du court métrage au festival de Punta del Este 1952), les Statues meurent aussi (en coll. avec Chris Marker, prix Jean Vigo 1954), Nuit et Brouillard (prix Jean Vigo 1956), Toute la mémoire du monde (prix de la Commission supérieure technique du cinéma 1957), le Chant du styrène (Mercure d’or au festival de Venise 1958), etc. réalise son premier long métrage avec Hiroshima mon amour (prix de la critique internationale au festival de Cannes 1959) puis Réalisateur de l’Année dernière à Marienbad (Lion d’or au festival de Venise 1961, prix Méliès), Muriel (Prix international des critiques au festival de Venise 1963), la Guerre est finie (prix Luis Bunuel 1966, prix Louis Delluc et prix du meilleur film étranger à New York 1967), Loin du Vietnam (coréalisateur, 1967), Je t’aime, je t’aime (1968), l’An 01 (en coll., 1972), Stavisky (1974), Providence (1977, Grand prix national des Arts et des Lettres), Mon oncle d’Amérique (Prix spécial du jury au 33e festival de Cannes et prix Méliès de l’Association française de la critique de cinéma et de télévision, Grand prix du cinéma français, Prix du meilleur film étranger à New York) (1980), la Vie est un roman (1983), l’Amour à mort (1984), Mélo (1986), I want to go home (1989), Smoking et No smoking (1993), On connaît la chanson (1997), Pas sur la bouche (2003, Prix de la mise en scène du festival France Cinéma de Florence [Italie] 2004), Coeurs (2006, Lion d'argent au festival de Venise 2006, Etoile d'or du meilleur réalisateur décernée par l'Académie de la presse du cinéma français 2007), les Herbes folles (2009), Vous n'avez encore rien vu (2012), Aimer, boire et chanter (2014, Ours d'argent Alfred Bauer au festival de Berlin 2014); un album de photographies : Repérages (avec un texte de Jorge Semprun).
Distinctions :
Grand prix national du cinéma (1976), prix Unifrance de la presse internationale et prix César comme meilleur réalisateur de l’année pour son film Providence (1977), César du meilleur film français depuis 10 ans (1981), Grand prix du cinéma Louis Lumière (1983) pour son film la Vie est un roman, Grand prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (1986), prix du cinéma de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre (1986), prix Louis-Delluc (1993), prix Méliès (1994), César du meilleur réalisateur et du meilleur film (1994) pour Smoking et No smoking, Ours d'argent pour l'ensemble de son œuvre au 48e festival de Berlin (1998), César du meilleur film français (1998) pour On connaît la chanson, Grand prix musique et autres arts décerné par Radio classique (2001), Grand prix du Festival du film de Sarlat pour Pas sur la bouche (2003), Prix spécial pour l'ensemble de son œuvre au festival de Cannes (2009).


personnalités au profil proche de celui de Resnais Alain (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +