+ de critères

Biographie Bernadette Lafont

Bernadette Lafont Comédienne Décédé(e) le 25/07/2013 (voir toutes les personnalités décédées en 2013)

Lafont, Bernadette, Paule, Anne,
Comédienne.
Née le
28 octobre 1938 à Nîmes (Gard).
Fille de
Roger Lafont, Pharmacien,
et de
Mme, née Simone Illaire.
Divorcée
de György Medveczky (3 enf. : Elizabeth, Jean-David, Pauline [décédée]).

Etudes :
Lycée de Nîmes.

Carrière :
au cinéma : Interprète les Mistons et le Beau Serge (1957), A double tour, l'Eau à la bouche et les Bonnes femmes (1959), les Godelureaux (1960), Compartiment tueurs (1965), le Voleur (1966), le Révélateur (1968), la Fiancée du pirate (1969), les Stances à Sophie (1970), Out One (1971), Une belle fille comme moi et la Maman et la putain (1972), Zig-Zig (1974), la Tortue sur le dos et Retour en force (1979), On n'est pas sorti de l’auberge (1982), la Bête noire, Cap Canaille et Un bon petit diable (1983), Canicule, Gwendoline et le Pactole (1984), l'Effrontée (1985, César du meilleur second rôle féminin 1985), Masques (1987), les Saisons du plaisir et Prisonnières (1988), l'Air de rien, Cherokee et Dingo, Sissi (1990), Ville à vendre (1992), Personne ne m'aime (1994, Prix d'interprétation de Locarno 1994), Zadoc et le bonheur (1995), Nous sommes tous encore ici (1996), Généalogies d'un crime (1997), Rien sur Robert et Recto ! Verso (1999), Un possible amour (2000), les Amants du Nil et les Petites couleurs (2002), Ripoux 3 (2003), les Aiguilles rouges et Prête-moi ta main (2006), les Petites vacances et le Prestige de la mort (2007), 48 heures par jour, Mes amis, mes amours et Nos 18 ans (2008), la Première étoile, Tricheuse et Bazar (2009), le Skylab (2011), Paulette et Attila Marcel (2013); Metteur en scène des courts métrages : Pourquoi Saint-André-de-Valborgne (1995), Pourquoi partir ? (1996); Interprète au théâtre : Bathory la Comtesse sanglante (1978), la Tour de la défense (1981), Désiré (1984), Barrio Chino et le Baladin du monde occidental (1988), les Joyeuses et horrifiques farces du père Lalande (1989), la Frousse (1993), la Traversée (1996), l'Arlésienne (1997), Une table pour six (1998), Monsieur Amédée (1999), Léo (2002), les Monologues du vagin et Un beau salaud (2003), Ecrits d'amour (2003 et 2004), Ecouter Marcel Proust (lecture, 2005), Si c'était à refaire (2006), Marcel Proust : à la recherche du temps perdu (lecture, 2009), l'Amour, la mort, les fringues (2011), Ciboulette (opéra, 2013); à la télévision : Pattes de velours (1987), la Part de l'ombre et le Bimillionnaire (1998), Chercheur d'héritiers (série) et Vent de colère (1999), le Livre des morts de Belleville, Ma soeur est moi (2008), Rabelais (2009); Présidente de l'Association Acas (ateliers de formations audiovisuelles et techniques) (depuis 1990).
Œuvres :
la Fiancée du cinéma (1978), Mes enfants de la balle (1988), le Roman de ma vie (1997).
Décoration :
Officier de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Triomphe du cinéma (1973), César du meilleur second rôle (1985), Swann du coup de foudre de l'année au Festival du film romantique (1998), César d'honneur (2003) pour l'ensemble de sa carrière.


personnalités au profil proche de celui de Lafont Bernadette (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +