+ de critères

Biographie Caroline Cellier

Caroline Cellier Artiste dramatique Décédé(e) le 16/12/2020 (voir toutes les personnalités décédées en 2020)

Cellier, Caroline,
Artiste dramatique.
Née le
7 août 1945 à Montpellier (Hérault).
Fille d'
Hubert Cellier, Garagiste,
et de
Mme, née Jacqueline Serrou.
Veuve
de Jean Poiret (1926-1992), Artiste dramatique (voir W.W. in France, 23e éd.) (1 enf. : Nicolas).

Etudes :
Lycée de Montpellier, Lycée Molière à Paris, Cours dramatique René Simon.

Carrière :
Artiste dramatique (depuis 1963); Interprète au théâtre : On ne peut jamais dire (1963), Croque-monsieur (1965), Du vent dans les branches de Sassafras (1965), Ordalie ou la petite Catherine de Heilbron (1966), Chaud et froid (1967), Pygmalion (1967-68), la Fille de Stockholm et Célimène (1969), Pourquoi m’avez-vous posée sur le palier ? (1970), le Ciel de lit (1971), l’Ouvre-boîte (1972), Trahisons (1982), le Bonheur à Romorantin (1983), L’âge de Monsieur est avancé (1985), les Liaisons dangereuses (1988), Un tramway nommé désir (1999), l'Eventail de Lady Windermere (2003); au cinéma : la Vie, l’Amour, la Mort (1968), Que la bête meure (1969), les Aveux les plus doux (1970), l’Emmerdeur (1973), Mariage (1975), Une femme, un jour, les Fougères bleues (1977), Certaines nouvelles (1980), Mille milliards de dollars (1982), Surprise party (1983), Femmes de personne (1984), P’tit con (1984), l’Année des méduses (1984, César du meilleur rôle féminin 1985), Poulet au vinaigre (1985), Grand guignol, Charlie Dingo et Vent de panique (1987), Poker (1988), la Contre-allée (1991), le Zèbre (1992), Délit mineur (1993), Farinelli (1994), l'Elève, Homme, Femme, mode d'emploi et Didier (1996), le Plaisir (et ses petits tracas) (1998), Jean-Philippe (2006), Fragile(s) (2007), Thelma, Louise et Chantal (2010); à la télévision : Une fille de la montagne (1963), la Mégère apprivoisée (1964), Marie Curie (1965), l'Amour toujours l'amour (1966), la Guerre de Troie n’aura pas lieu et José (1967), Ils étaient tous mes fils (1970), Molière pour rire et pour pleurer (1973), Danger passion (1986), la Disgrace (1996), les Grands enfants (1998).
Distinctions :
prix Marcel Achard (1963), prix Suzanne Bianchetti (1967), prix Gérard Philipe (1968).

Sport :
équitation.


personnalités au profil proche de celui de Cellier Caroline (sélection automatique)

Loisirs similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +