+ de critères

Biographie Claude Giraud

Claude Giraud Comédien Décédé(e) le 03/11/2020 (voir toutes les personnalités décédées en 2020)

Giraud, Claude, Pierre, Edmond,
Comédien.
Né le
5 février 1936 à Chamalières (Puy-de-Dôme).
Fils de
Louis Giraud, Gynécologue-accoucheur,
et de
Mme, née Andrée Charfoulet.
Mar.
le 29 avril 1963 à Mlle Catherine Marquand (2 enf. : Louis, Marianne).

Etudes :
Collège Godefroy-de-Bouillon à Clermont-Ferrand, Faculté des lettres de Paris-Sorbonne, Centre d’art dramatique de la rue Blanche et Conservatoire national d’art dramatique de Paris.
Diplômes :
Premiers prix de conservatoire en comédie classique, en comédie moderne et en tragédie.

Carrière :
à la Comédie Française : Comédien (1962-63 et 1972-82), Sociétaire (1977); interprète au théâtre : Qui a peur de Virginia Woolf ? (1964), la Promesse, Tu étais si gentil quand tu étais petit, le Gardien (1970), Phèdre et Bérénice (1963-64, avec la Compagnie Marie Bell); à la Comédie Française : Œdipe Roi, Œdipe à Colone, les Caprices de Marianne, Lorenzaccio, Médée, les Bacchantes, la Trilogie de la villégiature; au Théâtre Hébertot (1983-84, Compagnie Jean-Laurent Cochet) : le Misanthrope, Dom Juan, 29° à l’ombre, la Parisienne, le Pain de ménage, Revenu de l’Etoile, et soirées poétiques avec Au pays de Papouasie, le Cœur innombrable, la Foi en l’homme, la Difficulté d’être, Hommage à La Fontaine, les Arbres de l’homme, Charlotte Corday (Monstre ou ange de la liberté ?) (2005); au Petit Montparnasse : Arbres de vie (1985); au théâtre de La Madeleine : la Cerisaie (1990); à la Comédie-Caumartin : Maison de poupée (1991), la Ville dont le prince est un enfant (1994); au cinéma : de nombreux films, dont Un roi sans divertissement (Prix du cinéma français, 1964), la Ronde, les Aventures de Rabbi Jacob, la Folle journée ou le Mariage de Figaro (1989); à la télévision : Cinna, la Machine infernale, le Commandant Watrin, les Compagnons de Jehu, Sébastien parmi les hommes, Angélique, marquise des anges, les Rois maudits, les Fiancés de l’Empire, Venise en hiver, A nous les beaux dimanches, l’Héritage, Les 5 dernières minutes, Phèdre.
Décoration :
Chevalier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix Gérard Philipe (1962), Theater World Award de New York (1964, pour Bérénice et Phèdre avec Marie Bell).

Collection
d’objets d’art populaire.
Sports :
équitation, acrobatie, voltige académique.


personnalités au profil proche de celui de Giraud Claude (sélection automatique)

Loisirs similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +