+ de critères

Biographie Emmanuelle Riva

Emmanuelle Riva Artiste dramatique Décédé le 27/01/2017 (voir toutes les personnalités décédées en 2017)

Riva, Paulette, Germaine dite Emmanuelle,
Artiste dramatique.
Née le
24 février 1927 à Cheniménil (Vosges).
Fille de
René Riva, Peintre en bâtiment,
et de
Mme, née Jeanne Nourdin.

Etudes :
Lycée de Remiremont.
Diplômes :
Brevet élémentaire.

Carrière :
débute dans la couture puis entre (1953) au Centre d’art dramatique de la rue Blanche à Paris, Comédienne (depuis 1954); Interprète au théâtre : le Héros et le Soldat, Espoir, le Séducteur, la Profession de Mme Warren, le Dialogue des carmélites, Britannicus, l’Epouvantail, le Timide au Palais, la Demoiselle de cristal, les Enfants du soleil, Zoo, l’Opéra du Monde et le Procès de Jeanne d'Arc (1961), Badadesques (1965), le Retour d’Harold Pinter (1966), la Journée d’une rêveuse (1968), Macbeth (1970-71),Vêtir ceux qui sont nus (1971), le Jour le plus court (1972), Sainte-Jeanne (1973), le Chant général et le Diable au cœur (1976), Risibles amours (1978), les Derniers (1979), Charcuterie fine (1980), Avec ou sans arbres (1981), l’Exil et Emilie ne sera plus jamais cueillie par l’anémone (1983), la Vie que que je t'ai donnée (1984), les Irresponsables (1985), l’Enfant enfoui et Regarde, regarde de tout tes yeux (1986), Ma chère Rose et les Fausses confidences (1987), Georges Dandin (1988), la Bonne mère (1989), le Siège de Léningrad (1997), Médée (2001), Cycle Marguerite, les trois âges : Savannah Bay (2014, prix Beaumarchais 2014); au cinéma : Hiroshima mon amour, Recours en grâce et le Huitième jour (1959), Kapo et Adua et ses Compagnes (en Italie) (1960), Léon Morin, prêtre et Climats (1961), Thérèse Desqueyroux (1962), le Gros Coup (1963), les Heures de l’amour (en Italie) (1964), Thomas l’Imposteur et le Coup de grâce (1965), l’Or et le Plomb et Fruits amers (1966), les Risques du métier (1967), Safari 5000 et l’Homme de désir (1968), la Modification (1970), les Portes de feu (1971), J’irai comme un cheval fou (1973), Au long de la rivière Fango (1975), Y'a-t-il un français dans la salle ? (1981), Gli occhi la bocca (1982), Un homme à ma taille et Liberté la nuit (1983), les Yeux, la bouche (1984), Funny Boy (1987), les Tribulations de Balthasar Kober (1989), Pour Sacha (1991), Loin du Brésil, l'Ombre du doute et Trois couleurs : Bleu (1992), Dieu, l'amant de ma mère et le fils du charcutier (1994), l'Homme aux semelles de vent (1995), Capitaine au long cours (1996), XXL (1997), Vénus beauté (institut) (1999), C'est la vie (2001), Vert paradis (Que sont devenues nos amours enfantines ?) et Eros thérapie (2004), le Grand alibi (2008), le Skylab (2011), Amour (2012, César de la meilleure actrice, prix des Lumières, des Cinéastes européens à Malte, prix des critiques de Los Angeles, prix de la British Academy of Film and Television Arts [BAFTA]), Tu honoreras ta mère et ta mère (2013), Marie et les naufragés (2016), Paris pieds nus (2017); poésie : C'est délit-cieux. Entrer dans la confidence (2014).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Etoile de cristal (1959) de l’Académie du cinéma pour Hiroshima, mon amour, prix d’interprétation féminine au Festival de Venise (1962) et Grand prix du cinéma français (1963) pour Thérèse Desqueyroux, prix des Critiques pour l'Opéra du monde (1964), prix Marguerite Duras (2012), prix Henri Langlois (2015).


personnalités au profil proche de celui de Riva Emmanuelle (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +