+ de critères

Biographie François Jacob

François Jacob Biologiste, Membre de l´Institut, prix Nobel de médecine Décédé le 19/04/2013 (voir toutes les personnalités décédées en 2013)

Jacob, François,
Biologiste, prix Nobel de médecine, Membre de l'Académie française.
Né le
17 juin 1920 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Fils de
Simon Jacob, Administrateur de sociétés,
et de
Mme, née Thérèse Franck.
Veuf
de Mme, née Lysiane Bloch (4 enf. : Pierre, Laurent et Odile [Mme Bernard Gotlieb], Henri).
Remarié
le 30 mars 1999 à Mlle Geneviève Barrier, Médecin.

Etudes :
Lycée Carnot et Facultés des sciences et de médecine de Paris.
Diplômes :
Docteur en médecine, Docteur ès sciences.

Carrière :
à l’Institut Pasteur à Paris (depuis 1950), au service de physiologie microbienne, Chef de laboratoire (1956), Chef du service de génétique cellulaire (1960-91), Professeur au Collège de France (chaire de génétique cellulaire) (1965-91), Membre de l’Institut (Académie des sciences [1977] et Académie française [élu le 19 décembre 1996 au fauteuil de Jean-Louis Curtis]), Président du conseil d’administration de l’Institut Pasteur (1982-88), Membre du Conseil (depuis 2006), Chancelier (depuis 2007) de l'ordre de la Libération, Membre du Haut Conseil de la mémoire combattante (depuis 2006).
Œuvres :
la Logique du vivant (1970, prix Arnold-Reymond de l’université de Lausanne, 1974), le Jeu des possibles (1981), la Statue intérieure (1987), la Souris, la mouche et l'homme (1997); nombreux articles scientifiques sur la génétique de la cellule bactérienne et ses mécanismes régulateurs, sur le développement embryonnaire chez les mammifères, sur les gènes régulateurs, l'ARN messager, répresseur, opéron, allostérie, épisome.
Décoration :
Grand-croix de la Légion d’honneur, Compagnon de la Libération, Grand officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 39-45.
Distinctions :
prix Nobel de médecine (1965) conjointement avec André Lwoff et Jacques Monod pour leurs travaux sur la biologie cellulaire, prix Essec du cancer (1958), prix Charles-Léopold Mayer (1962), Médaille Mendel de l’Académie des sciences tchèque (1965), Membre étranger de l’Académie des lettres et sciences du Danemark (1962), de l’American Academy of Arts and Sciences de Boston (1964), de la National Academy of Sciences, Etats-Unis (1969), de la Royal Society de Londres (1973), Membre honoraire étranger de l’Académie Royale de médecine de Belgique (1973), Membre honoraire de l’Académie des sciences de Hongrie (1986), Membre étranger de l’Académie royale des sciences de Madrid (1987), de la New York Academy of Sciences (1976), Membre honoraire de la Harvey Society de New York (1958), de la Society for Development and Growth des Etats-Unis (1962), Membre honoraire de l’American Society of Biological Chemists (1968), de la Physiologischen Gesellschaft, RDA (1975), Membre étranger de l’American Philosophical Society (1969), Docteur honoris causa des universités de Chicago (1964), Michigan (1967), Barcelone (1976), Bruxelles (1978), Oxford (1986), Rome (1978), Lisbonne (1982), Bologne (1984), Harvard (1986), Athènes (1987), Crète (1987), Montréal (1988), Valence (1989), Madrid (1990), Istanbul (1992), du Weizmann Institute of Science (1974), du Mount Sinaï Medical Center (1975) et de la Rockefeller University à New York (1990), de l'Université Humboldt à Berlin (1975).

Violon d'Ingres :
peinture.


personnalités au profil proche de celui de Jacob François (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +