+ de critères

Biographie Françoise Mallet-Joris

Françoise Mallet-Joris Femme de lettres Décédé le 13/08/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Mallet-Joris, Françoise,
Femme de lettres.
Née le
6 juillet 1930 à Anvers (Belgique).
Fille d'
Albert Lilar, Ministre belge de la Justice,
et de
Mme, née Suzanne Verbist, Membre de l’Académie royale de Belgique.
Mar.
en premières noces à Robert Amadou (1 enf. : Daniel); en deuxièmes noces à Alain Joxe; en troisièmes noces à Jacques Delfau (3 enf. : Vincent, Alberte, Pauline).

Etudes :
Collège de Bryn-Mawr aux Etats-Unis, Faculté des lettres de Paris.

Carrière :
Directrice de la collection Nouvelles aux éditions Julliard (1960-65) puis Membre du comité de lecture des éditions Grasset (1965-83), Membre du comité de lecture des éditions Gallimard (1983-87), Membre du jury du prix Femina (1969-70), Membre (1971-2012), Membre honoraire (depuis 2012), Vice-présidente (1973) de l’Académie Goncourt.
Œuvres :
Poèmes du dimanche, le Rempart des béguines, la Chambre rouge, Cordélia, les Mensonges, l’Empire céleste (prix Femina 1958), les Personnages (romans), le Gigolo (scénario de film), Lettre à moi-même (essai), Portrait de Marie Mancini (1964), les Signes et les Prodiges (1966), Enfance, ton regard (1967), les Trois Ages de la nuit (1968), la Maison de papier (1970), le Jeu de souterrain (1973), les Feuilles mortes d’un bel été (1974), J’aurais voulu jouer de l’accordéon (essai, 1976), Allegra (roman, 1976), Jeanne Guyon (1978), Dickie-Roi (1979), Un chagrin d’amour et d’ailleurs (1981), le Clin d’oeil de l’ange (1983), le Rire de Laura (1985), la Tristesse du cerf-volant (1988), Adriana Sposa (1990), Divine (1991), les Larmes (1994), la Maison dont le chien est fou (1997), Sept démons dans la ville (1999), la Double confidence (2001, prix Gaulois de la biographie 2002), Portrait d'un enfant non identifié (2005), Ni vous sans moi, Ni moi sans vous (2007).
Décoration :
Chevalier de la Légion d’honneur, Officier de l’ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres, Chevalier de l’ordre de Léopold II.
Distinctions :
prix des Libraires (1957), Grand prix littéraire de Monaco (1965).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +