+ de critères

Biographie Gabriel Garran

Gabriel Garran Metteur en scène Décédé(e) le 06/05/2022 (voir toutes les personnalités décédées en 2022)

Garran, Gabriel,
Metteur en scène.
Né le
3 mai 1929 à Paris 12e.
Fils de
Paul Gestenkorn, Artisan tricoteur,
et de
Mme, née Marie Kac.

Etudes :
Collège Turgot à Paris.

Carrière :
Metteur en scène et Animateur de la compagnie Théâtre contemporain au théâtre du Tertre à Paris (1958-59), Fondateur et Directeur du Théâtre-école Firmin-Gémier (1960-72), du Théâtre de la commune à Aubervilliers (première troupe permanente de banlieue, devenu centre dramatique national en 1975) (1965-84), du Théâtre international de langue française (théâtre nomade puis installé en 1993 sur le parc de la Villette à Paris) (1985-2005), de la Compagnie Théâtre contemporain (depuis 2005).
Œuvres :
au théâtre : Metteur en scène de On ne meurt plus à Corinthe de Robert Merle, Un jeune homme en habit d’Armand Lanoux, Vassa Geleznova de Maxime Gorki (1958-59) au théâtre du Tertre, la Tragédie optimiste de Vichnieski (1er festival d’Aubervilliers, 1961), l'Etoile devient rouge de Sean O’Casey (2e festival, 1962), Charles XII de Strindberg (1963), Coriolan de Shakespeare (4e festival, 1964), tournée en Algérie (1964), Metteur en scène d’Andorra de Max Frisch, Mort d’un commis-voyageur d’Arthur Miller (prix de l’Association des spectateurs), les Chiens de Tone Brulin (adaptation personnelle), l’Instruction de Peter Weiss (1966), le Distrait de Regnard (1967), l’Opéra noir de Gabriel Cousin, le Marchand de glace est passé d’Eugène O’Neill, les Visions de Simone Machard de Bertolt Brecht (1967), Ma déchirure de Jean-Pierre Chabrol, Charles XII d’August Strindberg (1968), Off Limits d’Arthur Adamov (1969), Monsieur Mockinpott de Peter Weiss (1970), Henri VIII de Shakespeare (1970), Albert Ier de Philippe Adrien à Montréal (1972), Auguste Auguste, Auguste de Pavel Kohout (1972), Liola de Pirandello (1973), le Quichotte de Serge Ganzl, d’après Cervantès (Festival d’Avignon, 1973), Quatre à quatre de Michel Garneau (1976-78) et Coriolan, recréé au festival d’Avignon et à Aubervilliers (1977), Pavillon Balthazar (1978) de Reine Bartève au Petit-Odéon, le Météore de Friedrich Dürenmatt (1977), Platonov d’Anton Tchekhov (1979), Anecdotes provinciales d'Alexandre Vampilov (1980), A cinquante ans elle découvrait la mer de Denise Chalem (1980), Histoire de la forêt viennoise de Von Horvath (1981), Noce d’Elias Canetti (1982), Emilie ne sera plus jamais cueillie par l’anémone de Michel Garneau (1983), Je soussigné cardiaque de Sony Labou Tansi au Théâtre national de Chaillot (1985), l’Homme gris de Marie Laberge (1986), les Iles, le Parloir africain (1986), la Fille des Dieux d’Abdou Anta Ka (1987), Nuit d’amour d’Anita Van Belle (1988), le Bal de N’Dinga (1988, recréé en 1989) et le destin glorieux du Maréchal Nnikon Nniku de Tchicaya U’Tam’si Aurélia Steiner de Marguerite Duras (1989), Fragments d’une lettre d’adieu lus par des géologues de Normand Chaurette (1990), les Jours se trainent... les nuits aussi de Leandre-Alain Baker (1991), les Silences du Quatuor Conrad de Claude Delarue (1992), les Filles du 5.10.15 cents de Abla Fahroud (1993), Cahier d'un retour au pays natal de Aimé Cesaire (1993), Ahmed bouffetout de Yakoub (1995), le Faucon de Marie Laberge (1996), Jour de silence à Tanger de Tahar Ben Jelloun, le Ventriloque de Larry Tramblay, Barrage contre le Pacifique de Marguerite Duras (2001), Prodige de Nancy Huston (2002, 2004), Trente ans à peine de Jean-Claude Carrière (2003), l'Homme-poubelle de Mattei Visniec (2004), Conversations après un enterrement de Yasmina Reza (2006), Louis Jouvet-Romain Gary 1945-1951 (2008); Auteur et Metteur en scène du Rire du fou (1976), Adaptateur et Metteur en scène des Enfants des héros (2004); au cinéma : Premier assistant du film de Jacques Rozier Adieu Philippine et du court métrage de Claude Berri Janine (1960), Réalisateur du court métrage l’Epingle à cravate (1974) et de Brûler les planches (1983); ouvrage : Géographie française (2014).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +