+ de critères

Biographie Georges Balandier

Georges Balandier Universitaire Décédé le 05/10/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Balandier, Georges, Léon,
Universitaire.
Né le
21 décembre 1920 à Aillevillers-et-Lyaumont (Haute-Saône).
Fils d'
André Balandier, Cadre à la SNCF,
et de
Mme, née Lucienne André.
Mar.
le 11 septembre 1947 à Mlle Claire Tron (2 enf. : Claude, Anne).

Etudes :
Lycée Colbert, Ecole pratique des hautes études, Faculté des lettres et Institut d’ethnologie de Paris.
Diplômes :
Docteur ès lettres.

Carrière :
Chargé de recherche à l’Office de la recherche scientifique et technique Outre-mer (Orstom) et Directeur du centre de recherche en Guinée puis Directeur de section de l’Orstom au Congo (1946-51), Chargé de recherche (1951-54) au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Professeur à l’Institut d’études politiques de Paris (1952-61), Directeur d’études (1954-89), Directeur d'études émérite (depuis 1989) à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Chargé de conférence à l'École normale supérieure (rue d'Ulm) (1961-66), Professeur de sociologie (1962-89), Professeur émérite (depuis 1989) à la Sorbonne et à l’Université Paris V-René Descartes, Chargé de mission auprès du secrétaire d'Etat à la recherche (1954-55), Conseiller technique auprès du ministre de la France d'Outre-mer (1958-59), Fondateur du laboratoire d’études sociologiques et géographiques africaines du CNRS (1966), Directeur des Cahiers internationaux de sociologie et de collections sociologiques aux Presses universitaires de France (Puf) (depuis 1965), Président d’honneur de l’Association internationale des sociologues de langue française (depuis 1968), Membre du conseil scientifique international de Sophia-Antipolis (1967), Membre associé de l’Académie royale de Belgique (1973), de l’Académie d’Athènes (1976) et de l’American Philosophical Society (1976), Membre du Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres (1986-96), Chroniqueur au Monde (1988-2003).
Œuvres :
Sociologie actuelle de l’Afrique noire (1955, 4éd., 1982), Sociologie des Brazzavilles noires (1955, 2e éd., 1985), Le Tiers-Monde (1956), Afrique ambiguë (1957, 4e éd., 2008), Royaume de Kongo (1965, rééd., 2009), Anthropologie politique (1967, 5e éd., 2004 [26 traductions]), Sens et Puissance (1971, 4e éd., 2004), Anthropo-Logiques (1974, édition revue et augmentée, 1986), Histoire d’autres (1977), Le Pouvoir sur scènes (1980, éd. augmentée 2006), Le Détour. Pouvoir et Modernité (1985, 2e éd., 1997), Le Désordre, Eloge du mouvement (1988), Le Dédale, pour en finir avec le XXe siècle (1994), Anthropologie des ruptures (vidéo et texte, 1996), Conjugaisons (1997), Le Grand système (2001), Civilisés, dit-on (2003), Civilisations et puissance (2004), Le Grand dérangement (2005), Fenêtres sur un nouvel âge (2008), Le Dépaysement contemporain (entretiens, 2009), Carnaval des apparences (2012), Du social par temps incertain (2013), Recherche du politique perdu (2015).
Décoration :
Chevalier de la Légion d’honneur, Officier de l’ordre national du Mérite et des Palmes académiques, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Médaille du CNRS (1955), Prix de La Bruyère (2001), Docteur honoris causa des universités de Bruxelles (Belgique) (1979), du Ceara (Brésil) (1982), de Louvain (Belgique) (1986), de Genève (Suisse) (1983), de Duke University (Etats-Unis) (1990), de l'université Laval (Canada) (1992) et de l'université d'Athènes (Grèce) (1997).


personnalités au profil proche de celui de Balandier Georges (sélection automatique)

notre appli mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +