+ de critères

Biographie Georges Mesmin

Georges Mesmin Inspecteur des finances (E.R.), Homme politique Décédé(e) le 25/04/2019 (voir toutes les personnalités décédées en 2019)

Mesmin, Georges,
Inspecteur des finances (E.R.), Homme politique.
Né le
15 novembre 1926 à Juvisy-sur-Orge (Essonne).
Fils de
Robert Mesmin, Industriel,
et de
Mme, née Germaine Dienst.
Veuf
de Mme, née Marie-Jeanne Vinchon (1 enf. : Olivier).

Etudes :
Lycées Lakanal à Sceaux et Louis-le-Grand à Paris.
Diplômes :
Licencié en droit, Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris.

Carrière :
Elève à l’Ecole nationale d’administration (Ena) (promotion Félix Eboué, 1952-54), Inspecteur adjoint des finances (1954), Inspecteur (1956), Enquêteur au titre du Comité d’enquête sur le coût et le rendement des services publics (1958-59), Chargé de mission puis Conseiller technique au cabinet de Pierre Sudreau (ministre de la Construction, 1958-62), Conseiller technique au cabinet de Pierre Sudreau (ministre de l’Education nationale, avril-sept. 1962), Directeur de l’équipement scolaire, universitaire et sportif (1962-64), Secrétaire général du Bureau de recherches géologiques et minières (1964-73), Président-directeur général de la Société d’études et de réalisations minières et industrielles (Sermi) (1969-70), Conseiller de Paris (10e sect., 16e arr.) (1971-2001), Député de Paris (16arr. : Auteuil, La Muette), inscrit à l’Assemblée nationale au groupe de l'Union de la démocratie française et du Centre (1973-97), Membre du Bureau politique du CDS (1981-88), Président de l’association France-Israël (1980-85), Maire du 16e arrondissement de Paris (1983-89), admis sur sa demande à faire valoir ses droits à la retraite (1987), Membre (1981-88), Juge suppléant (1992-97) de la Haute Cour de justice, Membre honoraire du Parlement (1997).
Œuvres :
l’Enfant, l’architecture et l’espace (1971), Urbanisme et logement : analyse d'une crise (1992), Mes années Mitterrand (1996), Revoir Paris (2003), Chateau-Landon au fil des saisons (2004), Sur les balcons du ciel (2007), Kaléidoscope (2012).
Décoration :
Chevalier de l’ordre national du Mérite, Commandeur des Palmes académiques, Chevalier de la Santé publique, Officier de l’Ordre national mauritanien.
Distinctions :
prix Renaissance des arts décerné par le Cercle de la Renaissance (1995), Médaille d'or de la Société des artistes français (2005).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +