+ de critères

Biographie Henri Amouroux

Henri Amouroux Journaliste, Membre de l´Institut. Décédé le 05/08/2007 (voir toutes les personnalités décédées en 2007)

AMOUROUX (Henri), Journaliste, Membre de l’Institut.
Né le
1er juillet 1920 à Périgueux (Dordogne).
Fils de
Jean-Marcel Amouroux, Architecte,
et de
Mme, née Marguerite Bernard.
Veuf
de Mme, née Charlotte Beaulieux (4 enf. : Agnès, [Mme Charles Claverie], Claude [Mme Jean-Michel Rain], Jean-François, Corinne [Mme Alain Antoine]).
Remarié
le 5 avril 1990 à Mlle Colette Deman

Etudes :
Collège Saint-Joseph à Périgueux, Ecole supérieure de journalisme

Carrière :
Secrétaire général de la rédaction (1959), Rédacteur en chef adjoint (1963), Rédacteur en chef (1966), Directeur général (1968-74) du journal Sud-Ouest, Directeur de l'hebdomadaire les Années 40 (depuis 1970), Directeur du quotidien France-Soir (1974-75), Codirecteur du Journal Rhône-Alpes (1977-82), Président du prix Albert-Londres (depuis 1985), Membre des jurys du prix Théophraste-Renaudot (démissionnaire en 1985) et du prix littéraire de la Ville de Bordeaux, Membre de la Commission de développement économique régional (Coder) d'Aquitaine (1968-73), Chargé de la chronique les Jours les plus longs et de l'Histoire a 50 ans sur France inter (depuis 1994), Membre de l'Académie des sciences morales et politiques, élu le 27 novembre 1978 au siège de Jacques Chastenet, Président de la Société des Amis des Archives de France (2000).
Œuvres :
reportages sur le Viêt-nam, les Indes, le Canada, l'URSS, la Yougoslavie, Israël, la Jordanie; ouvrages : Israël, Israël (1951), Croix sur l'Indochine (1955), le Monde de long en large (1957), Une fille de Tel Aviv (roman), J'ai vu vivre Israël (1958), la Vie des Français sous l'Occupation (1961), le 18 juin 1940, Quatre années d'histoire de France (1940-1944) (1966), Pétain avant Vichy (1967), le Ghetto de la victoire (1969), la Bataille de Bordeaux (1970, en coll. avec Pierre Sainderichin), la Grande Histoire des Français sous l'Occupation (tome I : le Peuple du désastre, 1976; tome II : Quarante Millions de pétainistes, 1977; tome III : les Beaux Jours des collabos, 1978; tome IV : le Peuple réveillé, 1979; tome V : les Passions et les haines, 1981; tome VI : l'Impitoyable guerre civile, 1983 [prix Chateaubriand, 1983]; tome VII : Un printemps de mort et d'espoir, 1985 [prix Pierre Lafue 1985]; tome VIII : Joies et douleurs du peuple libéré, 1988; tome IX : les Règlements de compte, 1991; tome X : la Page n'est pas encore tournée, 1993), Ce que vivent les roses (1983), Et ça leur faisait très mal (théâtre, 1983), Monsieur Barre (1986), De Gaulle raconté aux enfants (1990), Pour en finir avec Vichy : tome I : les Oublis de la mémoire 1940 (1997, prix Aujourd'hui), tome 2 : les Racines des passions 1940-1941 (2005), Trois fins de règne (2007); sur France Inter, Henri Amouroux raconte les Français sous l'Occupation (45 émissions, 1979 ; prix de la Phonothèque nationale 1979), Questions pour l'Histoire (depuis 1997), sur TF 1, 42 émissions Histoire d'un printemps tragique (mai-juin 1940).
Décoration :
Croix de guerre 39-45.
Distinctions :
grand prix littéraire de la ville de Bordeaux (1962), second prix Gobert de l'Académie française (1962) pour la Vie des Français sous l'Occupation, prix Pierre-Mille (1974), Médaille de vermeil de la Ville de Paris (1984), Grande médaille d'honneur du Sénat pour l'ensemble de son œuvre, prix mondial Cino del Duca pour l'ensemble de son œuvre (1999)

Membre
de l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +