+ de critères

Biographie Jacques Castérède

Jacques Castérède Pianiste, Compositeur de musique Décédé(e) le 06/04/2014 (voir toutes les personnalités décédées en 2014)

Castérède, Jacques, Jean, Gaston,
Pianiste, Compositeur de musique.
Né le
10 avril 1926 à Paris 14e .
Fils d'
Henri Castérède, Coiffeur,
et de
Mme, née Germaine Lalagüe, Coiffeuse.
Veuf
de Mme, née Myriam Richardot (1 enf. d'un premier mariage : Anne [Mme Philippe Claude]).
Remarié
le 20 février 2004 à Mme Martine Bernaud.

Etudes :
Lycée Buffon à Paris.
Diplômes :
Baccalauréat, Premiers prix de piano, musique de chambre, harmonie, analyse musicale et composition du Conservatoire national supérieur de musique (CNSM) de Paris.

Carrière :
Professeur de formation musicale pour les chanteurs (1960), Professeur conseiller aux études (1966), Professeur d'analyse musicale (1971) et de composition (1988) puis Professeur honoraire au CNSM de Paris, Professeur de composition à l'Ecole normale de musique de Paris (1983-88), Professeur d'analyse musicale au Conservatoire national de région de Paris (1989); nombreuses tournées de concerts comme pianiste en France et à l'étranger (1956-70), Membre du jury de la Commission de sélection des compositeurs pour la Casa de Vélasquez (Espagne) (1983), Professeur en mission au Conservatoire central de Pékin (Chine) (1988 et 1998).
Œuvres :
Cinq danses symphoniques pour orchestre (1956); ballet : But (1963); concertos pour piano et orchestre (1970), guitare et orchestre (1973), violoncelle et orchestre à cordes Trois paysages d'automne (1981); œuvre pour orchestre, chœur et percussion Liturgies de la vie et de la mort (1980), pour cuivres et orgue Trois visions de l'Apocalypse (1986, Orphée d'or 2005 de l'Académie du disque lyrique), pour piano Hommage à Th. Monk (1983), pour orchestre, chœur, solistes et orgue Cantique de la création (1992), quatuor Pro Tempore Passionis (Grand prix du disque de l'Académie Charles Cros, 1995), sonate pour violoncelle et piano (1996), le Pays du mystère pour cinq cuivres et cinq voix mixtes (2000), la Voie écarlate, passion de Sainte-Foy (opéra en deux actes et douze tableaux) (2001), transcription pour 18 instruments, solistes et chœur de l'Enfant et les sortilèges de Ravel (2002), Embrasures pour chant, piano et violoncelle (d'après le Journal de Katherine Mansfield, 2003), Hommage à Saint-Louis pour orgue et trio de cuivres (2004), Musique pour un ballet imaginaire pour trio d'anches et orchestre d'harmonie (2006).
Décoration :
Chevalier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Premier grand prix de Rome de composition musicale (1953), prix Dumesnil (1983) et prix Florence-Gould (1986) de l'Institut de France, Grand prix de la Ville de Paris (1991), Prix spécial de la Nouvelle académie du disque français (1992), Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros (1995).


personnalités au profil proche de celui de Castérède Jacques (sélection automatique)

Études similaires

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +