+ de critères

Biographie Jacques Duby

Jacques Duby Acteur Décédé le 15/02/2012 (voir toutes les personnalités décédées en 2012)

Duby, Jacques, Charles, Stanislas,
Acteur.
Né le
7 mai 1922 à Toulouse (Haute-Garonne).
Fils de
Louis Duby, Médecin,
et de
Mme, née Henriette Huguet.
Mar.
le 20 juillet 1943 à Mlle Renée Salabert (2 enf. : Henriette, Isabelle).

Etudes :
Lycée de Toulouse, Conservatoires d'art dramatique de Toulouse et de Paris.
Diplômes :
Bachelier.

Carrière :
au théâtre : Fondateur (1945) de la compagnie dramatique du Grenier de Toulouse où il interprète en 4 ans, 30 pièces et assure 3 mises en scène; Interprète avec la compagnie Grenier Hussenot (1948) : Liliom, les Gueux au Paradis, la Fête du Gouverneur puis dans différents théâtres de Paris : Clérambard,Voulez-vous jouer avec moâ ?, les Oiseaux de lune, l’Œuf; la Logeuse, l’Idiote, Sémiramis, Comment réussir dans les affaires sans vraiment se fatiguer; Secretissimo, Feu la mère de Madame, Décibel (1967), les Chemins de fer (1968), le Boulanger, la boulangère et le petit mitron (1969), Sweet Charity (comédie musicale, 1970), Rhinocéros (au théâtre des Célestins à Lyon), le Rendez-vous de Senlis et les Oiseaux de lune (en tournée en URSS) (1971), l’Ouvre-boîte (1972), les Quatre Vérités, Tueurs sans gage (1973), Bonne fête Amandine (1974), la Mouche qui tousse (1975), le Voyage vertical (1977), les Trois valses (1978), Reviens dormir à l’Elysée (1982), Frédéric et Voltaire (1986), l’Œuf à la première personne (1990), le Locataire (1994), l'Audimatch (1997); au cinéma : interprète Trois femmes (1951), Thérèse Raquin (1953), les Salauds vont en enfer (1955), Courte-tête, l'Homme à l'imperméable (1956), Pot-Bouille (1957), Christine, Prisons de femmes, Une gueule comme la mienne (1959), Boulevard, la Française et l'amour (1960), Requiem pour un caïd (1964), le Clan des Siciliens, Gonflés à bloc (1969), les Novices (1970), Vos gueules les mouettes ! (1974), Soldat Duroc, Ça va être ta fête, Un linceul n’a pas de poches (1975), le Coup de sirocco (1979), Lacenaire, Feu sur le candidat (1990), Je reste ! (2003); à la télévision : interprète l’Ecornifleur (Oscar de la meilleure interprétation masculine au Festival international de télévision de Monte-Carlo 1965), l’Abonné de la ligne U (feuilleton), Sérieux s’abstenir; Duby or not Duby; Donogoo (1971), le Bunker; Max et l’Ordinateur; Piaf (1974), Louis XI (1978), les Fiancés de l’Empire, Maguy; Navaro.
Décoration :
Chevalier de l'ordre national du Mérite et des Arts et des Lettres.

Sports :
automobile, nautisme, natation.


personnalités au profil proche de celui de Duby Jacques (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +