+ de critères

Biographie Jacques Levron

Jacques Levron Archiviste honoraire, Professeur honoraire. Décédé le 09/11/2004 (voir toutes les personnalités décédées en 2004)

LEVRON (Jacques, Georges, Philippe, Marie), Archiviste honoraire, Professeur honoraire.
Né le
7 septembre 1906 à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Fils de
Philippe Levron, Conservateur des hypothèques,
et de
Mme, née Cécile Legrand-Franc-Nohain. Illustrations familiales : ses cousins, l'auteur dramatique Jean Nohain et l'artiste dramatique Claude Dauphin (voir W.W. in France, 13e éd.).
Veuf de
Mme, née Guillemette de Miniac et de Mme, née Monique Jeanne (5 enf. : Annic [Mme Louis Pouliquen], Guy [décédé], Brigitte [Mme Jacques Molinier], Jean [décédé], Michel)

Etudes :
Lycée et Facultés de droit et des lettres à Rennes, Ecole nationale des chartes.
Diplômes :
Archiviste-paléographe

Carrière :
Attaché au ministère des Affaires étrangères (1929), Archiviste du département de la Creuse (1929), Archiviste en chef du Maine-et-Loire (1931), Directeur (1954), Conservateur en chef (1957) puis Conservateur en chef honoraire (depuis 1968) des services d’archives du département de Seine-et-Oise, Attaché aux Editions Plon-Librairie académique Perrin (1968-1977), Président (1940-1954) puis Président d’honneur de l’Académie des belles-lettres d’Angers, Professeur (1939-1961) puis Professeur honoraire à l’université catholique d’Angers.
Œuvres :
le Diable dans l’art (1934), Pierre Mauclerc, duc de Bretagne (1935), la Haute-Bretagne et la Véritable histoire de la Dame de Montsoreau (1938), les Saints du pays angevin (1947, couronné par l’Académie française), Clément Janequin, musicien de la Renaissance (1948), Henri IV (1950), la Vie et les Mœurs du bon roi René (1953), l’Apocalypse d’Angers (1956), Versailles (1957), Saint-Louis (1958), les Courtisans (1960), la Marquise de Pompadour (1961), le Château fort et la Vie au Moyen Age (1963, couronné par l'Académie française), la Vie quotidienne à la cour de Versailles (1965), la Révolution française (1966), les Inconnus de Versailles (1968), Saint-Louis ou l’Apogée du Moyen Age (1970), le Maréchal de Richelieu, un libertin fastueux (1971), Madame du Barry ou la fin d’une courtisane (1973), Louis XV, l’homme et le roi (1974), Madame de Pompadour (1975), Amours et Drames du passé et Choiseul, un sceptique au pouvoir (prix des Ambassadeurs 1976) (1976), les Plus beaux châteaux de la Loire (1977), les Grandes Heures de l’Ile-de-France (1978). A été publié sous sa direction : un Dictionnaire-index de l’œuvre de Charles de Gaulle (1975), Histoire de la France et des français au jour le jour (en coll., 8 vol., 1976-77), Philippe Auguste ou la France rassemblée (1979), le Bon roi René (1980, couronné par l'Académie française), Trois sœurs pour un roi (1981, couronné par l'Académie française), Stanislas Leszczynski, roi de Pologne, duc de Lorraine (1984), les Rois de France ne divorcent jamais (1986), Madame Louis XV l’épouse du bien-aimé (1988), Mademoiselle de Charolais (1992), les Grandes heures de l'Anjou (1993).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’ordre national du Mérite, Officier des Palmes académiques, des Arts et des Lettres, Chevalier du Mérite touristique.
Distinctions :
prix de la Société des gens de lettres (1962), prix Henri-Martin (1962, 1963 et 1973), prix Broquette-Gonin (1982) de l’Académie française.


personnalités au profil proche de celui de Levron Jacques (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +