+ de critères

Biographie Jean Bernard

Jean Bernard Médecin, Universitaire, Membre de l´Académie française. Décédé le 17/04/2006 (voir toutes les personnalités décédées en 2006)

BERNARD (Jean, Alfred), Médecin, Universitaire, Membre de l’Académie française.
Né le
26 mai 1907 à Paris.
Fils de
Paul Bernard, Ingénieur,
et de
Mme, née Andrée Paraf.
Mar.
le 12 janvier 1931 à Mlle Amy Pichon (3 enf. : Antoinette, Dominique, Olivier)

Etudes :
Lycée Louis-le-Grand et Facultés de médecine et des sciences de Paris.
Diplômes :
Docteur en médecine

Carrière :
Interne des hôpitaux de Paris (1929), Médecin des hôpitaux de Paris, à l’hôpital Saint-Louis (1946), Professeur agrégé de la faculté de médecine de Paris (1949), Directeur du Centre de recherches expérimentales sur la leucémie et les maladies du sang (1954), Professeur de cancérologie médicale et sociale (1956) puis de clinique des maladies du sang (depuis 1965) à la faculté de médecine de Paris, Doyen de la faculté de médecine de Lariboisière-Saint-Louis (1969), Président du conseil d’administration de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) (1967-80), Membre du conseil d’administration de l’Institut Pasteur (1967-70), Membre de l’Institut (Académie française, élu en 1975 au fauteuil de Marcel Pagnol), Membre (1972-80), Vice-président (1980-82) et Président (1982-84) de l’Académie des sciences, Membre de l’Académie nationale de médecine (depuis 1973), Président (1983-92), Président d'honneur (1992) du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé.
Œuvres :
Survivance (1945), Etat de la médecine (1960), Grandeurs et Tentations de la médecine (1973, prix Eve-Delacroix 1974), l’Homme changé par l’homme (1976), l’Espérance ou le nouvel état de la médecine (1978), Mon beau navire (1980), le Sang des hommes (1981), le Sang et l’histoire (1983), l’Enfant, le sang et l’espoir (1984), Et l’âme ? demande Brigitte (1987), C’est de l’homme qu’il s’agit (1988), De la biologie à l’éthique (1990), Circonstances (1991), le Syndrome du colonel Chabert ou le vivant mort (1992), la Légende du sang (1992), Espoirs et sagesse de la médecine (1993), A quoi sert la médecine ? (en coll., 1993), les Deux privilèges(1993), Rêveries d'un promeneur dans le jardin du Luxembourg (aquarelles de J.-W. Hanoteau, photographies de L. Toussaint, 1993), Médecin dans le siècle (1994), la Médecine de demain (1996), la Mosaïque romaine et l'Avenir de la médecine (2000); travaux : recherches sur les leucémies expérimentales, les maladies du sang, l’hématologie clinique et expérimentale.
Décoration :
Grand-croix de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 39-45, Rosette de la Résistance, Commandeur des Arts et des Lettres, décorations étrangères.
Distinctions :
prix Katzunuma de la Société japonaise d’hématologie (1960), Docteur honoris causa des universités de Santiago (1957), Mendoza (1958), Innsbruck (1969), Louvain (1969), Liège (1970), Thessalonique (1971), Rio de Janerio (1980), Montevidéo (1981), Lisbonne (1983), Sofia (1985), Sherbrook (1986), prix Cognacq-Jay de l’Académie des sciences (1971), prix de l’Institut de la vie (1973), prix Baillet-Latour (1983).


personnalités au profil proche de celui de Bernard Jean (sélection automatique)

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +