+ de critères

Biographie Jean Ferniot

Jean Ferniot Journaliste, Homme de lettres Décédé le 21/07/2012 (voir toutes les personnalités décédées en 2012)

Ferniot, Jean,
Journaliste, Homme de lettres.
Né le
10 octobre 1918 à Paris 14e.
Fils de
Paul-Adrien Ferniot, Fonctionnaire,
et de
Mme, née Jeanne-Marie Rabu.
Divorcé
de Mme, née Jeanne Martinod (3 enf. : Michèle, Bernard, Christine); puis de Mme, née Christiane Servan-Schreiber dite Christiane Collange (fille d'Emile Servan-Schreiber, 1888-1967, voir W.W. in France, 8e éd.) (2 enf. : Vincent, Simon).
Mar.
en troisièmes noces le 23 juin 1984 à Mme Béatrice Lemaître.

Etudes :
Lycée Louis-le-Grand à Paris.
Diplômes :
Bachelier.

Carrière :
Rédacteur à l'Agence France-Presse (AFP) (1944-1945), Chef du service politique du quotidien Franc-Tireur (1945-57), Chroniqueur politique à l'hebdomadaire l'Express (1957-58), Chef du service politique de France-soir (1959-63), Corédacteur en chef de l'Express (1963-66), Editorialiste à Radio-Luxembourg (1967-83), Editorialiste quotidien (1967-70), Rédacteur en chef, Adjoint au directeur général (1969-70) à France-Soir, Chroniqueur gastronomique (1963-69) à l'Express (sous le pseudo. de l'Oncle), Auteur ou Coauteur et Présentateur (en coll.) des émissions télévisées l'Avocat du diable (1970), Best sellers, Italiques (1974), De vive voix (1975), le Livre du mois (1976), Coproducteur de l'émission télévisée : la Cuisine légère, Directeur aux éditions Gallimard de la collection l'Air du temps (1973-77) puis aux éditions Grasset de la collection Humeurs (1978-83), Membre du jury du prix Interallié (depuis 1970) et du prix Aujourd'hui, Interprète du film Du soleil plein les yeux (1970), Directeur puis Conseiller (1981-91) de la rédaction de Cuisine et Vins de France, Président de la fondation Communication Demain (1980-89), Président du Centre national des arts culinaires et de la Commission nationale des labels (1983-84), Président d’honneur du Centre national des arts culinaires et de la fondation pour les Arts de la table (1987), Président de la Commission de terminologie au conseil national du tourisme (1991-97), Président du conseil de surveillance de l'Evénement du Jeudi (1992-94), Ancien membre du Conseil franco-britannique.
Œuvres :
les Ides de mai (1958), l'Ombre portée (1961, prix Interallié 1961), Pour le pire (1962), Derrière la fenêtre (1964), De Gaulle et le 13 mai (étude, 1965), Mort d'une révolution (1968), Paris dans mon assiette (1969), Complainte contre X; De de Gaulle à Pompidou (1972), Ça suffit (1973), Pierrot et Aline (1973), la Petite Légume (1974, médaille d'or de l'Académie d'agriculture), les Vaches maigres (en coll., 1975), les Honnêtes Gens (1976), C'est ça la France (1977), Vous en avez vraiment assez d'être Français (1979), Carnet de croûte (1980), le Pouvoir et la sainteté (1982, prix Ulysse 1982), le Chien-loup (1983, prix de la nouvelle de l'Académie française), Saint Judas (1984), Un mois de juin comme on les aimait (1986), Soleil orange (1988), Miracle au village (1989), Je recommencerais bien (1991), l'Europe à table (1993, Prix de l'Académie internationale de la gastronomie), la France des terroirs gourmands (1993, prix La Mazille 1993), Jérusalem, nombril du monde (1994), la Mouffe (1995), Morte saison (1996), Un temps pour aimer, un temps pour haïr (1999, Prix du roman populiste 1999), Ce soir ou jamais (2002), Noces de nuit (2003), C'était ma France (2004), l'Enfant du miracle (2006), Vivre avec ou sans Dieu (2007), Ah ! Que la République était jolie! (2010), Caprices de la chair (2011).
Décoration :
Croix de guerre 39-45, Commandeur des Arts et des Lettres, Chevalier du Mérite agricole, Commandeur du Mérite de la République italienne.
Distinctions :
prix La Mazille pour l'ensemble de son œuvre (1993).

S'intéresse
à l’histoire.
Membre
du Club des Cent.


personnalités au profil proche de celui de Ferniot Jean (sélection automatique)

notre appli mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +