+ de critères

Biographie Jean-François Revel

Jean-François Revel Homme de lettres, Membre de l'Académie française. Décédé le 30/04/2006 (voir toutes les personnalités décédées en 2006)

REVEL (Jean-François), Homme de lettres, Membre de l'Académie française.
Né le
19 janvier 1924 à Marseille 7e.
Fils de
Joseph Ricard, Importateur-exportateur,
et de
Mme, née France Mathez.
Mar.
en secondes noces le 7 juillet 1967 à Mme Claude Sarraute, Journaliste (1 enf. : Nicolas, 2 enf. de son premier mariage : Matthieu, Eve et 2 enf. du précédent mariage de Mme : Laurent, Martin Tzara)

Etudes :
Ecole libre de Provence à Marseille, Lycée du Parc à Lyon, Ecole normale supérieure.
Diplômes :
Agrégé de philosophie

Carrière :
Professeur au lycée français et à l’Institut français de Mexico (1950-52), à l’Institut français de Florence (1952-56), au lycée Faidherbe à Lille (1957-59), au lycée Jean-Baptiste-Say à Paris (1960-63); Ecrivain (depuis 1957), Rédacteur en chef des pages littéraires de France-Observateur (1960-63), Conseiller littéraire aux éditions Julliard (1960-65) puis Robert Laffont (1965-77), Fondateur et Directeur de la collection Libertés chez J.-J. Pauvert (1964-68) puis chez Robert Laffont, à l'Express : Editorialiste littéraire et politique (1966-78), Directeur (1978-81), Administrateur (1971-74), Membre du comité éditorial (1977); Chroniqueur au Point (1982), à Europe 1 (1989-92), à Radio télévision Luxembourg (RTL) (1995-98), Membre de l'Académie française (élu en 1997 au fauteuil d'Etienne Wolff).
Œuvres :
Pourquoi des philosophes ? (1957, rééd. 1997, prix Fénéon), Pour l’Italie (1958, rééd. 1997), le Style du Général (1959, rééd. 1988), Sur Proust (1960, rééd. 1997), la Cabale des dévots (1962, nouvelle éd., 1978), En France, la fin de l’opposition (1965), Contre-censures (1966), Lettre ouverte à la droite (1968), Histoire de la philosophie occidentale (2 tomes, 1968, 1970, réed. 1994), Ni Marx ni Jésus, De la Seconde Révolution américaine à la Seconde Révolution mondiale (1970), Idées de notre temps (1972), la Tentation totalitaire (1976), Descartes inutile et incertain (1976), la Nouvelle Censure (1977), Un festin en paroles (1979), la Grâce de l’Etat (1981), Comment les démocraties finissent (1983, prix Aujourd’hui 1983 et prix Konrad Adenauer 1986), le Rejet de l’Etat et Une anthologie de la poésie française (1984), le Terrorisme contre la démocratie (1987), la Connaissance inutile (1988), le Regain démocratique (1992), l'Absolutisme inefficace (1992), Histoire de la philosophie occidentale, de Thalès à Kant (1994), Un festin en paroles (1995), le Voleur dans la maison vide (1997), le Moine et le philosophe (en coll., 1997), l'Œil et la connaissance, écrits sur l'art (1998), Fin du siècle des ombres, chroniques politiques et littéraires (1999), la Grande parade. Essai sur la survie de l'utopie socialiste (2000), les Plats de saison : journal de l'année 2000 (2001), l'Obsession anti-américaine (2002).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'ordre d'Henri le Navigateur (Portugal), Officier de la Croix du Sud (Brésil), Commandeur de l'ordre d'Isabelle la Catholique (Espagne).
Distinctions :
Médaille d’or de la ville de Strasbourg (1981), prix Konrad Adenauer (Munich, 1986), prix Chateaubriand pour l’ensemble de son œuvre (1988), prix Jean-Jacques Rousseau (Genève 1989), Grand prix littéraire de la ville d'Ajaccio (1992), Prix du livre politique (Paris, 1997)

Membre
du Club des Cent (1978).


personnalités au profil proche de celui de Revel Jean-François (sélection automatique)

Études similaires

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +