+ de critères

Biographie Jean Grosjean

Jean Grosjean Poète. Décédé(e) le 11/04/2006 (voir toutes les personnalités décédées en 2006)

GROSJEAN (Jean, Tiburce, Natalis), Poète.
Né le
21 décembre 1912 à Paris 6e.
Fils de
Pierre-Marius Grosjean, Ingénieur,
et de
Mme, née Céline Defonte.
Mar.
le 23 décembre 1950 à Mlle Jacqueline Varineur (2 enf. : Daniel, Jacques)

Etudes :
Séminaire Saint-Sulpice

Carrière :
ordonné Prêtre le 29 juin 1939, Vicaire à Vitry-sur-Seine (1943), séparé de l’Eglise catholique romaine (depuis 1950), Lecteur aux éditions Gallimard, Poète; collabore à la direction de la Nouvelle revue française (NRF) (depuis 1967).
Œuvres :
Terre du temps (prix de la Pléiade, 1946), Hypostases (1950), le Livre du juste (1952), Fils de l’homme (1953, prix Max Jacob 1954), Majestés et passants (1956), Austrasie (1960), Apocalypse (1962), Hiver (1964), Elégies (prix des critiques, 1967), la Gloire (1969), Clausewitz (1972), le Messie (1974, prix Femina-Vacresco 1975), les Beaux jours (1980), Elie (1982, rééd., 1994), Darius (1983), Pilate (1984), Jonas, Kleist (1985), la Reine de Saba (1987), la Lueur des jours (1992), Lecture de l'Apocalypse (1994), Samuel (1994), Nathanaël (1997), Adam et Eve (1997); traductions : les Prophètes (traduit de l’hébreu, 1955), le Marchand de Venise (traduit de l’anglais, 1956), les Tragiques grecs, Eschyle et Sophocle (traduit du grec, 1967), les Textes johanniques (Nouveau Testament) (1971), le Coran (1972), la Genèse (1987), l’Ironie christique (1992), Cantilènes (1999), les Vasistas (2000), Si peu (2001), les Parvis (2003).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Officier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Grand prix littéraire de la Ville de Paris (1973), Grand prix de poésie de l’Académie française (1983) et prix Alain Bosquet (2003) pour l’ensemble de son œuvre.


personnalités au profil proche de celui de Grosjean Jean (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +