+ de critères

Biographie Jean Lescure

Jean Lescure Ecrivain. Décédé(e) le 17/10/2005 (voir toutes les personnalités décédées en 2005)

LESCURE (Jean, Albert), Ecrivain.
Né le
14 septembre 1912 à Asnières (Hauts-de-Seine).
Fils d'
Antoine Lescure, Directeur de cinéma,
et de
Mme, née Céline Langlois.
Divorcé
de Mme, née Renée Rocher.
Mar.
en secondes noces le 22 avril 1998 à Mlle Gilberte Le Quéré (2 enf. de son premier mariage : Laurence, Jean-Paul)

Etudes :
Collège de Saint-Germain-en-Laye et Faculté des lettres de Paris

Carrière :
Directeur de la revue Messages (1938-45), Directeur des Lettres à la Radiodiffusion française (1944-46), Directeur littéraire au théâtre des Nations (1956-60), Conseiller au Service de la recherche ORTF (1959-63) puis à l’Institut national audiovisuel (Ina) (1975-77), Président de l’Association française des cinémas d’art et d'essai (AFCAE) (1967-92), Délégué général (1972-81) puis Président (depuis 1981) de la Confédération internationale des cinémas d’art et essai (Cicae), Professeur (1972-82) puis Professeur honoraire à l’université de Louvain, Régent d’Anabathmologie au Collège de Pataphysique; Membre-fondateur de l'Oulipo (ouvroir de littérature potentielle) (1960).
Œuvres :
le Voyage immobile (1938), Exercice de la pureté (1942), Une anatomie du secret (1946), 1848, poème dramatique (1948), les Falaises de Taormina, la Plaie ne se ferme pas (1949), 13 poèmes (1960), Un herbier des dunes (1963), la Saint-Jean d'été, Images d'images (1964), Drailles (1968), l’Etang, 13 Proverbes smyrniotes (1973), Blason du corps blessé (1974), Procession des monts (1977), Jardins déserts peut-être (1978), Traité des couleurs (1980), Introduction à la poétique de Bachelard (in Intuition de l’instant de Gaston Bachelard 1967), Itinéraires de la nuit (poésies, 1982), Un été avec Bachelard (1983), Il trionfo della morte (poésies, 1984, prix Valery Larbaud et prix Audiberti), André Malraux, Ultra Crepidam (1986), Gischia ou les raisons de la couleur, la Belle jardinière, Singier, canicule à Patmos (1988, prix de l'Académie française 1989), Dayez, le même est toujours un autre (1991), Poésie et Liberté, Histoire de messages 1939-1946 (1997), le Satyre est con. Préludes à l'après-midi d'un satyre (1998), Gnomides-trois petits traités et Fondane, le gouffre et le mur (1999), Gischia-Sketchtbook (2000), Journal de la boue (2001), Feuilles de trembles (2002); traductions : les Cinq livres de Giuseppe Ungaretti (1954), Ah que le monde est beau (poèmes inuits, en coll., 1994).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Grand officier de l’ordre national du Mérite, Médaille de la Résistance, Croix du combattant volontaire de la résistance, Commandeur des Arts et des Lettres. Dist : Grand prix de la Société des gens de lettres pour l'ensemble de son œuvre (1992)

Distraction :
peinture.
Sports :
course à pied, natation, ski.


personnalités au profil proche de celui de Lescure Jean (sélection automatique)

Loisirs similaires

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +