+ de critères

Biographie Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo Comédien Décédé(e) le 06/09/2021 (voir toutes les personnalités décédées en 2021)

Belmondo, Jean-Paul,
Comédien.
Né le
9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Fils de
Paul Belmondo, Statuaire, Membre de l’Institut,
et de
Mme, née Madeleine Rainaud-Richard.
Père
de 4 enfants : Patricia [Mme Patricia Belmondo, décédée], Florence [Mme Florence Belmondo], Paul, Stella.

Etudes :
Ecole libre de la rue Henri-Barbusse et Ecole alsacienne à Paris, Cours Pascal et Conservatoire national d’art dramatique.

Carrière :
Cofondateur d'une compagnie théâtrale avec Guy Bedos et Annie Girardot; interprète en tournée trois pièces de Molière dont l'Avare (1954) puis au théâtre : Hôtel du libre-échange, Oscar, Trésor Party, Médée, la Mégère apprivoisée (1957), Kean (1987, prix du Brigadier 1987), Cyrano de Bergerac (1990), Tailleur pour dames (1993), la Puce à l'oreille (1996), Frédérick ou le boulevard du crime (1998); au cinéma : interprète (depuis 1957) : Sois belle et Tais-toi !, Drôle de dimanche, A pied, à cheval et en voiture et les Copains du dimanche (inédit) (1957), les Tricheurs, Mademoiselle Ange et Charlotte et son Jules (court métrage) (1958), A double tour, Classe tous risques, les Distractions et la Française et l'Amour (sketch de l'Adultère) (1959), A bout de souffle, la Novice (en Italie), Moderato cantabile, la Viaccia, la Ciocciara et le Mauvais chemin (en Italie) (1960), Léon Morin, prêtre, Une femme est une femme, les Amours célèbres (sketch de Lauzun), Un nommé La Rocca et Cartouche (1961), Un singe en hiver et Un cœur gros comme ça (1962), le Doulos, la Mer à boire (en Italie), Peau de banane, Dragées au poivre et l'Aîné des Ferchaux (1963), l'Homme de Rio, Echappement libre, la Chasse à l'homme et 100.000 dollars au soleil (1964), Week-end à Zuydcoote, Par un beau matin d'été, Pierrot le fou et les Tribulations d'un chinois en Chine (1965), Tendre voyou, Paris brûle-t-il ? et la Bande à Bébel (court métrage) (1966), Casino royale et le Voleur (1967), Ho !, (1968), Dieu à choisi Paris, le Cerveau, la Sirène du Mississipi et Un homme qui me plaît (1969), Borsalino (1970), les Mariés de l'An II et le Casse (1971), Docteur Popaul et la Scoumoune (1972), l'Héritier et le Magnifique (1973), Stavisky et T'es fou Marcel (court métrage) (1974), Peur sur la ville et l'Incorrigible (1975), l'Alpagueur et le Corps de mon ennemi (1976), l'Animal (1977), Flic ou Voyou (1979), le Guignolo (1980), le Professionnel (1981), l'As des as (1982), le Marginal (1983), les Morfalous et Joyeuses Pâques (1984), Hold-up (1985), le Solitaire et les Profs (court métrage) (1987), Itinéraire d'un enfant gâté (1988, César du meilleur acteur 1989), l'Inconnu dans la maison (1992), les Cent et une nuits et les Misérables (1995), Désiré (1996), 1 chance sur 2 (1998), Peut-être (1999), les Acteurs et Amazone (2000), Un homme et son chien (2009); interprète à la télévision : les Trois Mousquetaires (1960), l'Ainé des Ferchaux (2001); Président du Syndicat français des acteurs (1963-1966), Président-directeur général de la société Cerito Films devenue Annabel productions (depuis 1981), Directeur puis Président du conseil d'administration du théâtre des Variétés (depuis 1991).
Œuvres :
30 ans et 25 films (1963), Mille vies valent mieux qu'une et Belmondo par Belmondo (2016).
Décoration :
Grand officier de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, Officier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix Citron (1972), prix Mission d'acteur au Festival de Slovaquie (2001), prix de l'Association des critiques de cinéma de la ville de Los Angeles (Etats-Unis) (Los Angeles Film Critics Association, LAFCA) pour l'ensemble de sa carrière (2010), Palme d'honneur au Festival de Cannes (2011), Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière à la Mostra de Venise (Italie) (2016), César d'honneur (2017).

Sports :
boxe, tennis, natation, cyclisme.


personnalités au profil proche de celui de Belmondo Jean-Paul (sélection automatique)

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +