+ de critères

Biographie Jean-Pierre Vincent

Jean-Pierre Vincent Metteur en scène, Directeur de théâtre Décédé(e) le 05/11/2020 (voir toutes les personnalités décédées en 2020)

Vincent, Jean-Pierre,
Metteur en scène, Directeur de théâtre.
Né le
26 août 1942 à Juvisy-sur-Orge (Essonne).
Fils d'
André Vincent, Econome du Palais de Justice de Paris,
et de
Mme, née Paulette Loyot.
Père
d'un enfant : Thomas.

Etudes :
Lycées Montaigne et Louis-le-Grand à Paris, Sorbonne.
Diplômes :
Licencié ès lettres classiques, Titulaire du certificat d’études supérieures d’études théâtrales.

Carrière :
Acteur au théâtre universitaire du Lycée Louis-le-Grand (1958-64), Artiste dramatique dans la Compagnie Patrice Chéreau (1965-68), Metteur en scène (1968-72), Chargé de cours à l'Institut d'études théâtrales de Paris (1969-70), Chargé d'atelier au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (1969-70), Directeur du théâtre de l'Espérance (1972-74), Directeur du théâtre national et de l'Ecole supérieure d'art dramatique de Strasbourg (1975-83), Administrateur général de la Comédie-Française (1983-86), Directeur du théâtre des Amandiers à Nanterre (1990-2001), Directeur de la compagnie dramatique Studio libre (depuis 2002), Président du Syndicat national des directeurs d'entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) (1978-82), Administrateur de l'Odéon-Théâtre de l'Europe (depuis 2002); Metteur en scène au théâtre : le Suicidé (à l'Odéon, 1984), la Tragédie de Macbeth (1985), Six personnages en quête d'auteur (1986), la Folle journée ou le Mariage de Figaro, le Faiseur de théâtre (1987), On ne badine pas avec l'amour (1988), Œdipe et les oiseaux (1989), l'Autre Tartuffe ou la Mère coupable, les Fourberies de Scapin, le Chant du départ (1990), Fantasio, les Caprices de Marianne (1991), Un homme pressé (1992), Woyzeck (1993), Thyeste (1994), Violences à Vichy (1995), Tout est bien qui finit bien, Léo Burckart (1996), Karl Marx, théâtre inédit (1997), le Jeu de l'amour et du hasard, le Tartuffe ou l'imposteur (1998), Pièces de guerre (1999), Homme pour homme, Lorenzaccio (2000), Drame de la vie, l'Echange (2001), le Fou et sa femme ce soir dans Pancomedia (2002), les Prétendants (2003, Grand prix du Syndicat professionnel de la critique de théâtre, de musique et de danse 2003), Derniers remords avant l'oubli (2004), l'Eclipse du 11 août (2006), l'Ecole des femmes (2008), Ubu roi et les Acteurs de bonne foi (2010), Cancrelat et Dom Juan ou le Festin de pierre (2012, 2013), Iphis et Iante (2013); Metteur en scène de l'opéra : les Noces de Figaro (1994), Mitridate (2000), le Drame de la vie (2001).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur.
Distinctions :
Prix de la critique dramatique (1971, 1976, 1979, 1982 et 1988), Grand prix du meilleur spectacle théâtral du Syndicat de la critique 1987 et Molière de la meilleure mise en scène 1987 pour la Folle journée ou le Mariage de Figaro, prix Dominique 1991 pour les Fourberies de Scapin et l'Autre Tartuffe ou la Mère coupable.


personnalités au profil proche de celui de Vincent Jean-Pierre (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +