+ de critères

Biographie Luc Montagnier

Luc Montagnier Chercheur scientifique, Médecin, Membre de l'Institut, Prix Nobel de médecine Décédé(e) le 08/02/2022 (voir toutes les personnalités décédées en 2022)

Montagnier, Luc,
Chercheur scientifique, Médecin, Membre de l'Institut, Prix Nobel de médecine.
Né le
18 août 1932 à Chabris (Indre).
Fils d'
Antoine Montagnier, Comptable agréé,
et de
Mme, née Marianne Rousselet.
Mar.
le 27 décembre 1961 à Mlle Dorothea Ackermann (3 enf. : Jean-Luc, Anne-Marie, Francine).

Etudes :
Collège de Châtellerault, Facultés de médecine et des sciences de Poitiers et de Paris.
Diplômes :
Docteur en médecine, Licencié ès sciences, Diplômé d’études supérieures de sciences.

Carrière :
Assistant à la faculté des sciences de Paris (1955-60), Attaché (1960), Chargé (1963), Maître de recherche (1967) puis Directeur de recherche (depuis 1974) au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Chef de laboratoire à l’Institut du radium (1965-71), Chef de l’unité d’oncologie virale à l’institut Pasteur (1972), Professeur à l’institut Pasteur (1985), Président du conseil d’administration de la Fédération européenne de recherche sur le Sida (Fers) (1988), Membre du Conseil supérieur de la langue française (1989), Vice-président du conseil scientifique de l’Agence de recherche sur le sida (1989), Membre (1990) puis Membre émérite (depuis 2021) de l’Académie nationale de médecine, Membre correspondant (1990), Membre (depuis 1996) de l’Institut (Académie des sciences), Fondateur et Président de la Fondation mondiale recherche et prévention du Sida (FMRPS) (depuis 1993), Professeur au Queens College de l'université de la Ville de New York (Etats-Unis) (1997-2001).
Œuvres et travaux :
nombreuses communications sur la réplication des virus, la cancérisation des cellules par les virus oncogènes, la biochimie des acides nucléiques cellulaires; travaux de virologie et de biologie moléculaire; recherches sur le virus du Sida (1983); Vaincre le Sida (en coll., 1986), Sida : les faits, l’espoir (1987), Sida et infection par VIH (en coll., 1989), Des virus et des hommes (1994), New Concepts In Aids Pathogenesis (en coll.), Virus (2000), Oxidative Stress in Aids, Cancers and Neurodegenerative Diseases (en coll.), les Combats de la vie : mieux que guérir, prévenir (2008), le Nobel et le moine (2009).
Décoration :
Grand Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l’ordre national du Mérite.
Distinctions :
Lauréat du CNRS (1964 et 1973), prix Rosen de cancérologie (1971), prix Galien (1985), prix Korber (1986), prix de la fondation Louis-Jeantet (1986), prix Lasker (1986), prix Gairdner (1987), Japan Prize (1988), prix du Roi Faisal (1993), prix Grand siècle Laurent Perrier (1993), Grand prix Académie des sciences-Commissariat à l'énergie atomique pour ses travaux sur l'apoptose dans le sida (en coll., 1994), prix Hippocrate, prix Neil Hamilton Fairley, prix Steve Chase Humanitarian (1995), prix Frégène (1996), prix de la Croix-Rouge au Japon et en Allemagne (1997), prix Warren Alpert Foundation (1998), prix Prince-des-Asturies de la recherche scientifique (Espagne) (2000), prix des Inventeurs américains décerné par National Inventors Hall of Fame (2004), prix Nobel de médecine conjointement avec le professeur Françoise Barré-Sinoussi pour la découverte du virus HIV (2008).

Distraction :
piano.
Sport :
natation.


personnalités au profil proche de celui de Montagnier Luc (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +