+ de critères

Biographie Marcel Schneider

Marcel Schneider Ecrivain. Décédé le 22/01/2009 (voir toutes les personnalités décédées en 2009)

SCHNEIDER (Marcel, Eugène), Ecrivain.
Né le
11 août 1913 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
Fils d'
Eugène Schneider, Maître-imprimeur,
et de
Mme, née Blanche Vulliet

Etudes :
Lycée Louis-le-Grand et Faculté des lettres à Paris.
Diplômes :
Agrégé des lettres

Carrière :
Professeur de lettres à Rouen (1937-42), au lycée Charlemagne à Paris (1942-60) puis abandonne l'enseignement pour la littérature, responsable de la chronique chorégraphique au Point, Président du jury du prix Médicis (1977).
Œuvres :
romans, nouvelles, essais, notamment le Chasseur vert (prix Cazes, 1950), la Sibylle de Cumes, Opéra Massacre (prix de la Nouvelle, 1961), les Deux Miroirs, les Colonnes du temple, la Littérature fantastique en France (prix Femina Vacaresco, 1965), le Guerrier de pierre (prix littéraire du Festival de Nice, 1970), le Lieutenant perdu (1972), Déjà la neige (1974, prix de la Nouvelle 1974 de l'Académie française), le Vampire de Düsseldorf (en coll., 1975), Sur une étoile (prix Marcel Proust, 1976), Prince de la terre (roman 1980), la Symphonie imaginaire (1981), la Lumière du nord (nouvelles, 1982, prix France Inter 1982), Mère merveille (roman, 1983), Histoires à mourir debout (nouvelles, grand prix de l'Académie française et de la Société des gens de lettres, 1985), Histoire de la littérature fantastique en France (édition augmentée, 1985), la Fin du carnaval (1987), Un été sur le lac (roman, 1989), les Deux miroirs (1989), l'Eternité fragile (mémoires, tome I, 1990, prix Maurice Genevoix 1990), Innocence et vérité (tome II, 1991), le Palais des mirages (tome III, 1992), le Goût de l'absolu (tome IV, 1993), les Gardiens du secret (tome V, 2001, prix Eve Delacroix 2001), Ce que j'aime (essai, 1995), Paris, lanterne magique (1997), l'Ombre perdue de l'Allemagne (essai, 1999), Mille roses trémières : l'amitié de Paul Morand (2004); diverses biographies, notamment Schubert (1957, 2éd. 1994), Wagner (1960, 2éd. 1995), Paul Morand (1971).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l'ordre national du Mérite, Chevalier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix Prince Pierre de Monaco (1980) pour l’ensemble de son œuvre, Grand prix de printemps de la Société des gens de lettres (SGDL) (1990) pour l'ensemble de son œuvre, prix Chardonne (1992), grand prix de littérature Paul-Morand de l'Académie française (1996), Grand prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre (1998)

Distraction :
musique.


personnalités au profil proche de celui de Schneider Marcel (sélection automatique)

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +