+ de critères

Biographie Marie Dubois

Marie Dubois Comédienne Décédé(e) le 15/10/2014 (voir toutes les personnalités décédées en 2014)

Dubois, Marie pseudo. de Rousseau, Claudine, Lucie, Pauline,
Comédienne.
Née le
12 janvier 1937 à Paris 15e.
Fille de
Pierre Huzé, Comptable,
et de
Mme, née Cécile Massolini.
Mar.
le 17 octobre 1961 à Serge Rousseau (1 enf. : Dominique).

Etudes :
Lycée Hélène-Boucher à Paris, Conservatoire national d’art dramatique (classe d’Henri Rollan).
Diplômes :
Bachelière.

Carrière :
Artiste dramatique (depuis 1959); Interprète au théâtre : la Contessa (1962), le Monstre Turquin (1965), les Vacances de Jessica (1966), Bleus, blancs, rouges ou les Libertins (1967), l’Engrenage (1969), l’Homme, la bête et la vertu (1980), Zirélia (1981), l’Amour tue ! (1983), le Rêve de d’Alembert (1984), Thomas More et le Fils (1987), le Gardien des odeurs (1988); au cinéma : Tirez sur le pianiste (1959), Jules et Jim et le Monocle noir (1961), la Ronde, la Chasse à l’homme, Week-end à Zuydcoote et l’Age ingrat (1964), les Grandes Gueules, les Fêtes galantes et le 17e Ciel (1965), la Grande Vadrouille et le Voleur (1966), Ce sacré grand-père et The Hot Line (1967), le Rallye de Monte-Carlo (1968), le Cascadeur, la Maison des Bories (1969), Bof ou l’anatomie d’un livreur (1970), l’Œuf, les Arpenteurs (1971), le Serpent, Antoine et Sébastien (1973), l’Escapade, Vincent, François, Paul et les autres (1974), les Mal Partis, Du bout des lèvres, l’Innocent (1975), la Nuit d’or (1976), la Menace (1977), Je vous ferai aimer la vie (1978), Il y a longtemps que je t’aime (1979), Mon oncle d’Amérique (1980), la Femme en fuite (1981), Si j’avais 1000 ans (1982), l’Ami de Vincent, Garçon (1983), l’Intrus (1984), Descente aux enfers (1986), Grand Guignol (1986), Un jeu d’enfant (1990), les Enfants du vent (1990), la Dernière saison (1992), les Caprices d'un fleuve (1996), Rien ne va plus (1997); à la télévision : de nombreuses émissions dramatiques dont les Cinq dernières minutes (1959), Jean Barois, Jacques le Fataliste (1962), Premier Amour, les Taupins (1963), Marie Curie (1964), Une femme, la Chatte sur les rails, Ma femme (1970), l’Heure éblouissante (1971), la Femme et l’enfant, la Belle au bois dormant (1973), Changement de saison (1974), Adios (1975), François le Champi (1976), Madame le Juge (6e ép.), Une chaise dans les champs (1977), Kakémono-Hôtel (1978), Je parle d’amour (1979), la Propriété (1980), Une faiblesse passagère (1981), Un manteau de Chinchilla (1982), Bel-ami (1983), Lames de fond (1985), Maria Vandamne, Faux-frères (1989), la Mémoire (1990), Maigret : l'Homme du banc (1993), le Bon fils (2001).
Œuvre :
J'ai pas menti, j'ai pas tout dit (2002).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur.
Distinctions :
prix Suzanne Bianchetti (1963), Prix d’interprétation féminine pour le film les Arpenteurs (1973), César du Meilleur second rôle féminin pour la Menace (1977).

Distraction :
photographie.
Membre
du comité de soutien de l'Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (Unisep).


personnalités au profil proche de celui de Dubois Marie (sélection automatique)

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +