+ de critères

Biographie Michel Galabru

Michel Galabru Artiste dramatique Décédé le 04/01/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Galabru, Michel,
Artiste dramatique.
Né le
27 octobre 1922 à Safi (Maroc).
Fils de
Paul Galabru, Professeur à l’Ecole des ponts et chaussées,
et de
Mme, née Yvonne Payré.
Veuf de
Mme, née Claude Etevenon (1 enf. : Emmanuelle et 2 enf. de son premier mariage : Jean, Philippe).

Etudes :
Enclos Saint-François à Montpellier, Ecole Saint-Louis-de-Gonzague à Paris, Conservatoire national d’art dramatique (classe de Denis d’Inès) où il obtint deux premiers prix de comédie classique et de comédie moderne.

Carrière :
Pensionnaire de la Comédie-Française (1950); au théâtre : Interprète Mentons bleus, Georges Dandin, le Bourgeois gentilhomme, Donogoo, le Dindon, la Seconde Surprise de l'amour; le Commissaire est bon enfant, les Fourberies de Scapin, le Mariage de Figaro, les Amants magnifiques, quitte la Comédie-Française (1958), Interprète : la Mégère apprivoisée, Chinois, les Cochons d'Inde, Pieds nus dans le parc et Mêlées et démêlées (1966), la Famille Tott (1968), les Poissons rouges (1970), la Claque (1972), le Borgne (1973), Bonjour M. Courteline (1975), les Rustres (1978, 1982, 2004), la Pattemouille (1982), l'Entourloupe (1983), la Femme du boulanger (1985, 2012), Dom Juan, l'Hurluberlu (1987), A ta santé Dorothée ! (1988), Monsieur Amédée (1991 et 1999), la Poule aux œufs d'or (1994), les Marchands de gloire (1997), Bon appetit, messieurs ! (2001), Moi ou l'atrophie sentimentale (2003), les Chaussettes, opus 124 (2007, Molière du meilleur comédien 2008), Jules & Marcel (2009 et 2010), la Femme du boulanger (2012), De Pagnol à Galabru (2013), les Diablogues (2014), Le Cancre (2015); Metteur en scène de Cul-sec (1987), les Rustres (2009), Metteur en scène et Interprète de la Femme du boulanger (1998), Adaptateur, Metteur en scène et Interprète de Turcaret (2001), Co-auteur et Interprète de On nous a menti ! (2004); Interprète au cinéma : Monsieur Balboss (1975), le Juge et l'assassin (1976, César du meilleur acteur 1977), le Chasseur de chez Maxim's (1976), Gruppenbild mit dame, la Nuit de Saint-Germain-des-Prés, l'Amour en herbe et les Mille-Pattes (1977), Qui a tué le chat ?, le Beaujolais nouveau est arrivé, la Cage aux folles, le Pion, l'Amour en question, Confidences pour confidences et Qu'il est joli garçon l'assassin de papa (1978), Duos sur canapé, le Gagnant et la Ville des silences (1979), l'Avare, Tout dépend des filles, le Guignolo, les Sous-doués, Une semaine de vacances, Une merveilleuse journée et la Cage aux folles 2 (1980), le Choix des armes, le Bahut va craquer, Celles qu'on n'a pas eues, Signé Furax, les Fourberies de Scapin, Est-ce bien raisonnable, les Bidasses aux grandes manœuvres et Si ma gueule vous plaît... (1981), le Bourgeois gentilhomme, Te marre pas... c'est pour rire !, Salut, j'arrive, On s'en fout... nous, on s'aime, les Diplômés du dernier rang et le Gendarme et les Gendarmettes (1982), le Braconnier de Dieu, T'es heureuse ? Moi toujours, En cas de guerre mondiale je file à l'étranger, l'Eté meurtrier, C'est facile et ça peut rapporter... 20 ans, On l'appelle catastrophe, Sandy, Vous habitez chez vos parents et Papy fait de la résistance (1983), Adam et Eve, Notre histoire, la Triche, les Fausses Confidences, Partenaires et Réveillon chez Bob (1984), Tranches de vie, Subway, la Cage aux folles et Ne prends pas les poulets pour des pigeons (1985), Suivez mon regard, les Frères Pétard, Je hais les acteurs et Kamikaze (1986), Grand guignol, la Vie dissolue de Gérard Floque, Poule et Frites et Soigne ta droite (1987), Envoyez les violons (1988), Sans défense et la Folle journée ou le mariage de Figaro (1989), le Silence d'ailleurs, le Dénommé et Uranus (1990), le Jour des rois (1991), les Eaux dormantes (1992), Que la lumière soit ! et Hors jeu (1998), Astérix et Obélix contre César (1999), les Acteurs (2000), Antonio Vivaldi, un prince à Venise (2007), la Jeune fille et les loups, Bienvenue chez les ch'tis et Bouquet final (2008), le Petit Nicolas et Cinéman (2009), Mumu et Un poison violent (2010), les Invincibles (2013); à la télévision : Interprète de nombreuses émissions de variétés, des émissions dramatiques et des téléfilms dont : Chaudemanche père et fils et le Mas Théotime (1995), l'Empire du taureau (1996), Rachel et ses amours (1997), Léopold (1998), les Disparus de Saint-Agil et le Blanc et le rouge (1999), Le Silence de la mer (2004), Les Amants de la dent blanche (2005), Henry Dunant, du rouge sur la croix (2006), A deux c'est plus facile (2009).
Œuvres :
livres : Je l'ai perdue au 18 (1996), Michel Galabru raconte Pagnol (1999), Galabru raconte Guitry (2001), Je ne sais pas dire non ! (2011), Tout est comédie (2013).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Grand officier de l'ordre national du Mérite, Chevalier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Grande médaille de vermeil de la Ville de Paris.

Collections
de livres et de timbres-poste.
Sports :
football, tennis.


personnalités au profil proche de celui de Galabru Michel (sélection automatique)

notre appli mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +