+ de critères

Biographie Muriel Cerf

Muriel Cerf Ecrivain Décédé le 19/05/2012 (voir toutes les personnalités décédées en 2012)

Cerf, Muriel, Gisèle, Jacqueline,
Ecrivain.
Née le
4 juin 1950 à Paris 9e .
Fille de
Jacques Cerf, Expert-comptable,
et de
Mme, née Jacqueline Lefebvre, Secrétaire.
Mar.
le 12 février 1993 à Stéphane Pietri, Informaticien, Auteur et Compositeur.

Etudes :
Lycée Lamartine à Paris.
Diplômes :
Diplômée de l'Ecole du Louvre.

Carrière :
Ecrivain (depuis 1974).
Œuvres :
l'Antivoyage (1974), le Diable vert (prix Valéry Larbaud et prix de Sud-Radio 1975) et les Rois et les voleurs (1975), Hiéroglyphes de nos fins dernières (1977), le Lignage du serpent (1978), les Seigneurs du ponant (1979), Améridiennes (1979, 3e éd., 2001), Une passion (1981, 2e éd., 1996), Maria Tiefenthaler (1982), Une pâle beauté (1984), Dramma per Musica (1986), Doux oiseaux de Galilée (1988), la Nativité à l'étoile et Primavera Toscana (1989), Julia M. ou le premier regard (1991), le Verrou et Ogres (contes) (1997), Une vie sans secret (nouvelle, 1998, grand prix de la Société des gens de lettres 1999), Servantes de l'œil (1999), Ils ont tué Vénus Ladouceur et Triomphe de l'agneau (2000), la Femme au chat (2001), le Bandit manchot (2002), l'Etoile de Carthage (2004), la Petite culotte (2005), Bertrand Cantat ou le chant des automates (2006); une pièce de théâtre : la Lumière de l'île (2001).
Décoration :
Chevalier des Arts et des Lettres.
S'intéresse
à l'opéra (Maria Callas), à la musique (Mozart), au cinéma (Méliès, Fritz Lang, Sternberg, Woody Allen, Lynch), au théâtre (Molière, Shakespeare).
Collections
de livres, de cassettes vidéo, d'estampes japonaises.
Sports :
natation, marche à pied.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +