+ de critères

Biographie Philippe Avron

Philippe Avron Comédien, Ecrivain, Scénariste. Décédé le 31/07/2010 (voir toutes les personnalités décédées en 2010)

AVRON (Philippe), Comédien, Ecrivain, Scénariste.
Né le
18 septembre 1928 au Croisic (Loire-Atlantique).
Fils de
Philippe Avron, Administrateur général de l’Inscription maritime,
et de
Mme, née Valentine Bourgeois.
Mar.
le 15 février 1958 à Mlle Ophélia Paoletti

Etudes :
Lycée Jacques-Decour à Paris, Facultés de droit et des lettres de Bordeaux et de Paris.
Diplômes :
Licencié en droit, certificat de psychologie

Carrière :
Professeur dans un centre d’enfants caractériels et élève de Jacques Lecoq (mime, chœur, masque) (1954-60), Comédien au Théâtre national populaire (TNP), joue dans l’Avare, les Rustres, se produit au music-hall (avec Claude Evrard) dans un numéro qu’il a écrit (Bobino, 1965-68, Olympia, 1964, la Galerie 55), interprète l’Idiot (1966-67), participe à une série de représentations de la Tempête, Auteur et Interprète (avec Claude Evrard) de Pourquoi t’as fait ça ? et de Spectacle à deux personnages (1974); au cinéma : interprète la Rentrée (1963), De l’amour, Fifi la plume et les Fêtes galantes (1965), Un idiot à Paris (1967), Bye Bye Barbara (1968), les Oiseaux, les orphelins et les fous (en Tchécoslovaquie) (1968), la Revanche (1981), Paulette, la pauvre petite milliardaire (1986); au théâtre : interprète Tu connais la musique (1973), la Tragique Histoire d’Hamlet prince de Danemark (1977), Don Juan de Molière (1979-80), Dom Juan (1981, 1987), Rire fragile (2004), Auteur et Interprète des spectacles : Pierrot d'Asnières (1981), Avron big bang (1983, Prix des journalistes universitaires 1984), Dom Juan 2000 (1988), la Nuit de l'an 2000 (1991), Ma cour d'honneur (1996, prix Théâtre de la Société des auteurs 1996), Je suis un saumon (1998, Molière du meilleur One-Man-Show 1999), le Fantôme de Shakespeare (2002, Molière du meilleur One-Man-Show 2002), Rire fragile (2004), Mon ami Roger (2007-2008).
Œuvres :
trois romans : Patrouille ardente (1954), le Coup d’envoi (1960), la Fringante (1967); trois scénarios de court métrage : Eve sans trêve (prix du court métrage au festival de Saint-Sébastien), la Rentrée, Altitude 8 000 m; un disque : les Voyages de Gulliver (1974).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur et de l’ordre national du Mérite.
Distinctions :
prix de la Critique pour son interprétation du prince Mychkine dans l’Idiot

Sport :
voile.


personnalités au profil proche de celui de Avron Philippe (sélection automatique)

Études similaires

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +