+ de critères

Biographie Philippe Noiret

Philippe Noiret Artiste dramatique Décédé le 23/11/2006 (voir toutes les personnalités décédées en 2006)

NOIRET (Philippe), Artiste dramatique.
Né le
1er octobre 1930 à Lille (Nord).
Fils de
Pierre Noiret, Directeur commercial,
et de
Mme, née Lucy Heirman.
Mar.
le 13 août 1962 à Mlle Monique Chaumette (1 enf. : Frédérique)

Etudes :
Lycée Janson-de-Sailly à Paris, Collège des oratoriens à Juilly

Carrière :
débute au Centre dramatique de l'Ouest, puis sur de nombreuses scènes de cabarets parisiens, avec Jean-Pierre Darras, notamment à l'Ecluse, aux 3 Baudets, à l'Echelle de Jacob, Membre de la troupe du TNP; au théâtre : interprète une trentaine de pièces dont la Nuit des rois, Lorenzaccio, le Cid, Marie Tudor, Ce fou de Platonov, Richard II, Château en Suède (1960), Drôle de couple (1966), les Côtelettes (1997), l'Homme du hasard (2001), Philippe Noiret lit Victor Hugo : les contemplations (2002), Love Letters (2005); au cinéma : interprète de nombreux films parmi lesquels la Pointe courte (1954), Zazie dans le métro, les Amours célèbres, Tout l'or du monde, Thérèse Desqueyroux, Ballade pour un voyou, Clémentine chérie (1963), Cyrano et d'Artagnan, Monsieur (1964), Lady L, la Vie de château (1965), les Sultans, le Voyage du père, Qui êtes-vous Polly Magoo ? (1966), la Nuit des généraux, l'Une et l'Autre (1967), Alexandre le Bienheureux, Adolphe (1968), Freedom, Justine, l'Etau (à Hollywood), Clérambard (1969), les Caprices de Marie, les Aveux les plus doux (1970), la "Guerre" de Murphy, la Vieille fille (1971), la Mandarine, l'Attentat, le Trèfle à cinq feuilles (1972), le Serpent, la Grande Bouffe, Poil de carotte, l'Horloger de Saint-Paul, les Gaspards, Touche pas à la femme blanche (1973), Un nuage entre les dents, le Secret (1974), le Jeu avec le feu, Que la fête commence, le Vieux fusil (1975), le Juge et l'assassin, Monsieur Albert, Mes chers amis, Une femme à sa fenêtre (1976), le Désert des Tartares, Tendre poulet, le Taxi mauve, la Grande cuisine (1977), la Barricade du point du jour, Someone is killing the great Chief of Europe, le Témoin, Deux clochards heureux (1978), Rue du pied de grue (1979), Une semaine de vacances (1980), Trois frères, Il faut tuer Birgitt Haas, Coup de torchon (1981), l'Etoile du Nord (1982), l'Africain, l'Ami de Vincent, le Grand Carnaval (1983), Mes chers amis n°2, Fort Saganne, Souvenirs, souvenirs, les Ripoux (1984), l'Eté prochain, le 4e pouvoir (1985), Pourvu que ce soit une fille, la Femme secrète, Twist again à Moscou (1986), la Famille, les Lunettes d'or, Noyade interdite, Masques (1987), Chouans !, Toscanini (1988), la Femme de mes amours (1989), la Vie et rien d'autre (1989, César pour la meilleure interprétation masculine, 1990), Cinema Paradiso (1989, prix spécial du jury du Festival de Cannes 1989), Ripoux contre ripoux, Oublier Palerme, Faux et usage de faux, Uranus (1990), J'embrasse pas (1991), Nous deux, le Chien bleu, Max et Jérémie (1992), Tango (1993), la Fille de d'Artagnan (1994), le Roi de Paris, les Milles, le train de la liberté (1995), les Grands ducs, Soleil, Fantôme avec chauffeur (1996), les Palmes de M. Schutz (1997), le Pique-nique de Lulu Kreutz (2000), les Côtelettes, Père et fils et Ripoux 3 (2003), Edy (2005), Trois amis (2007); à la télévision : interprète le Veilleur de nuit (1996), Mon fils a 70 ans (1999).
Distinctions :
prix Orange (1972), César de la meilleure interprétation masculine dans le Vieux Fusil (1976) et pour l'Horloger de Saint-Paul, Archange du cinéma 80, prix du meilleur acteur au Festival international de cinéma de Rio de Janeiro pour les Ripoux (1984), David du meilleur acteur étranger pour la Vie et rien d'autre (Italie 1990).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +