+ de critères

Biographie Pierre Boulez

Pierre Boulez Compositeur de musique, Chef d'orchestre, Professeur au Collège de France Décédé le 05/01/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Boulez, Pierre, Louis, Joseph,
Compositeur de musique, Chef d'orchestre, Professeur au Collège de France.
Né le
26 mars 1925 à Montbrison (Loire).
Fils de
Léon Boulez, Industriel,
et de
Mme, née Marcelle Calabre.

Etudes :
Conservatoire national supérieur de musique (classe d’Olivier Messiaen).

Carrière :
Directeur musical de la Compagnie théâtrale de Jean-Louis Barrault (1946-56), Chef d'orchestre à Amsterdam, Compositeur de musique, Fondateur (1954) et Directeur (1954-1967) du Domaine musical, Direction à l'Opéra national de Wozzeck (d'Alban Berg) (1963) et du Spectacle Igor Stravinsky (1965), Chef d'orchestre au festival de Bayreuth, direction de Parsifal (1966-1969) et du Ring (1976-1980), au festival d'Osaka direction de Tristan (1967), à Covent Garden direction de Pelléas et Mélisande (1969) et à Paris de Lulu (1979), Directeur, à titre de chef invité, de l'Orchestre symphonique de Cleveland (1968), nommé à la direction du New York Philharmonic Orchestra (1971-1977) et de l'Orchestre Symphonique de la BBC (1971-1975), Fondateur, Directeur (1974-91) puis Directeur honoraire (depuis 1992) de l'Institut de recherche et de coordination acoustique-musique (Ircam), Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'invention, technique et langage en musique (1976-95), Président (1976-98) puis Président d'honneur de l'Ensemble InterContemporain (EIC), Président d'honneur (depuis 1965) du Syndicat des artistes musiciens de Paris, Vice-président de l'Etablissement public de l'Opéra Bastille (1985-91), Administrateur de l'Etablissement public de la Cité de la musique (depuis 2006), Co-directeur et Chef émérite de l'Orchestre symphonique de Chicago (depuis 2006).
Œuvres :
Sonatine pour flûte et piano, Première sonate pour piano, Visage nuptial (1ere version, cinq poèmes de René Char) (1946), Deuxième sonate pour piano, le Soleil des eaux (deux poèmes de René Char) (1947), Livre pour quatuor (1949), Visage nuptial (2version), Polyphonie X (1951), Deux études de musique concrète, Structures pour deux pianos (1952), le Marteau sans maître (1954), Deux improvisations sur Mallarmé, Troisième sonate pour piano, Doubles (1957), Pli selon pli, Don, Improvisation I, Improvisation II, Improvisation III, Tombeau (1957-62), Poésie pour pouvoir (1958), Structures pour deux pianos (1961), Eclat, Figures, doubles, prismes (1965), Livre pour cordes, Domaines (1968), Eclat/Multiples, cummings ist der dichter (1970), Ainsi parlait Zarathoustra (musique de scène, 1974), Rituel in memoriam Bruno Maderna (1975), Messagesquisse (1976), Notations (1980), Répons (1981-86), Dérive (1984), Dialogue de l'ombre double, Mémoriale (1985), Visage nuptial (version définitive, 1989), Anthèmes (1991), ...explosante-fixe... (pour flûte solo, grand ensemble et station informatique musicale, 1991-93), Incises (1995), Anthèmes 2 (1997), sur Incises (1998), Notations VII (1999), Dérive 2 (2006); ouvrages : Penser la musique d'aujourd'hui, Relevés d'apprenti (essai), Par volonté et par hasard (1975), Points de repère (1981), le Pays fertile : Paul Klee (1989), Jalons pour une décennie (1989), l'Ecriture du geste et Eclats 2002 (entretiens, 2003), Points de repère II, regards sur autrui (2005), Points de repère III, leçons de musique (2005).
Décoration :
Commandeur des Arts et des Lettres, Grand-croix de l'ordre du Mérite de la République d'Allemagne, Commander of the British Empire.
Distinctions :
Docteur honoris causa : Leeds (1974), Cambridge (1980), Bâle (1980), Los Angeles (1984), Bristol (1986), Oxford (1987), Bruxelles (1988), Francfort (1991), Montréal (1993), Royal College of Music (1997), University of Connecticut (1998), Cleveland Institute of Music (2005); Prix mondial du disque de Montreux (1974), prix France-Allemagne (1976), prix Siemens (1979), grand prix national de musique (1980), grand prix de musique de la Ville de Paris (1982), prix Léonie Sonning pour l'ensemble de son œuvre (1985), Prix imperial du Japon (1989), Victoire de la musique (meilleur enregistrement de musique classique française, 1991), Rosa d'Oro pour sa contribution au rayonnement de la musique (1992), Victoire extraordinaire de la musique (1995), The Polar Music Prize à Stockholm, prix de composition musicale Prince-Pierre-de-Monaco (2000), prix Glenn-Gould pour sa contribution à la musique (2002); nombreux prix de disques : Grammy, Edison, Gramophone et nombreux autres prix d'Autriche, Allemagne, Italie, Suisse.


notre appli mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +