+ de critères

Biographie Pierre Moustiers

Pierre Moustiers Homme de lettres Décédé le 06/06/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Moustiers, Pierre pseudo de Rossi, Pierre, Jean,
Homme de lettres.
Né le
13 août 1924 à La Seyne (Var).
Fils de
Léon Rossi, Instituteur,
et de
Mme, née Thérèse Pascal.

Etudes :
Ecole primaire à Ollioules, Lycée de Toulon, Facultés de droit d’Aix-en-Provence et de Neuchâtel.
Diplômes :
Licencié en droit.

Carrière :
Attaché d’administration à l’Office des changes (1948-50), Rééducateur d’enfants délinquants (1951-52), Conseiller juridique (1952-60), Inspecteur régional en Provence d’un laboratoire international (1960), Critique littéraire à Nice-Matin (1970) et à Var Matin, Membre du Syndicat des critiques littéraires, Poète, Ecrivain, Auteur dramatique.
Œuvres :
le Journal d’un geôlier (1957), la Mort du pantin (1961), le Pharisien (1962), la Paroi (Grand prix du roman de l’Académie française, 1969), l’Hiver d’un gentilhomme (prix des maisons de la presse, 1971), Hervé Bazin ou le romancier en mouvement (essai, 1973), Une place forte (1974), Un crime de notre temps (prix des libraires, 1976), Prima Donna (1978), le Cœur du voyage (1981), la Grenade (1984), Un aristocrate à la lanterne (1986), l’Eclat (1990), Un si bel orage (1991), la Flambée (1993), l'Or du torrent (1995), A l'abri du monde (1997, prix Chateaubriand), Saskia (1999), ce Fils unique (2000), De rêve et de glace (2001), le Dernier mot d'un roi (2003, Prix du roman historique 2003), Demain dès l'aube (2005), l'Avenir ne s'oublie pas (2006), Baptiste (2008), Héritier d'un seigneur (2010); adaptations télévisées : l’Hiver d’un gentilhomme (1973), la Mort du pantin (1975), Une place forte (prix Louis-Philippe Kammans, 1976), Un crime de notre temps (prix de l’Association mondiale des amis de l’enfance, 1977), la Ronde de nuit (Grand prix du scénario au 3e festival international du film d’art, 1978), le Coq de bruyère (1980), le Curé de Tours (prix de l’Académie Balzac, 1980), Antoine et Julie (1981), Bel Ami (1983), l’Affaire Caillaux (7 d’or de la meilleure série télévisée, 1986), le Cœur du voyage (1986), l’Eté de la Révolution (1989), l'Interdiction , Pris au piège, Eugénie Grandet, Un si bel orage (Grand prix télévision au festival international du film au féminin); théâtre : les Trois chaînes (1976).
Décoration :
Officier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Grand prix littéraire de Provence pour l’ensemble de son œuvre (1975), prix télévision de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (1980), prix international Jean Giono pour l’ensemble de son œuvre (1986).

Sport :
alpinisme.


personnalités au profil proche de celui de Moustiers Pierre (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +