+ de critères

Biographie Pierre Vaneck

Pierre Vaneck pseudo. de VAN HECKE (Pierre, Auguste), Artiste dramatique. Décédé le 31/01/2010 (voir toutes les personnalités décédées en 2010)

VANECK (Pierre), pseudo. de VAN HECKE (Pierre, Auguste), Artiste dramatique.
Né le
15 avril 1931 à Lang-Son (Indochine).
Fils d'
Alphonse Van Hecke, Général,
et de
Mme, née Emma Janssens.
Mar.
à Mlle Sophie Becker (2 enf. : Nathalie, Ian)

Etudes :
Lycée Carnot et Faculté de médecine de Paris, Conservatoire national d’art dramatique.
Diplômes :
Bachelier

Carrière :
Artiste dramatique; interprète au théâtre : les Trois Mousquetaires (1952), Sud (1953), la Maison de la nuit, le Bal des adieux, l’Eventail de lady Windermere, les Possédés et la Paix du Dimanche (1959), Jules César, l’Aiglon, la Guerre de Troie n’aura pas lieu et Luther (1963), Lorrenzaccio (1964), Hamlet (1965), la Calèche (1966), le Duel et Pygmalion (1967), la Reine de Césarée (1973), la Musique adoucit les mœurs (1980), les Exilés (1984), Retour à Florence (1985), le Secret, la Ronde et la Salle d’attente (1987), la Traversée de l’hiver et la Fonction (1990), le Jugement dernier (1992), Art (1994, 1998), Copenhague (1999), Hysteria (fragments surréalistes d'une névrose obsessionnelle) (2002, Prix du meilleur comédien décerné par le Syndicat professionnel de la critique de théâtre, de musique et de danse 2003), Ritter Dene Voss (Déjeûner chez Wittgenstein) (2003 et 2004), Opus cœur (2006); au cinéma : Marianne de ma jeunesse (1953), Celui qui doit mourir (1956), Un nommé La Rocca (1961), Vacances portugaises (1963), les Iles enchantées (au Portugal, 1966), Paris brûle-t-il ? (1965), l’Etrangère (1967), Maldonne (1968), Biribi (1970), le Seuil du vide (1971), l’Ironie du sort (1973), le Soleil en face et la Légion saute sur Kolwezi (1979), l’Année des méduses (1984), Sweet Country et les Pyramides bleues (1988), les Enfants du vent (1991), Vent d'Est (1993), la Propriétaire (1996), Là-bas... mon pays et Furia (2000), la Science des rêves (2006), Deux jours à tuer (2008); à la télévision : Sarn (1968), les Frontières du possible (1971, 1974), les Mémoires d’outre-tombe et Héloïse et Abélard (1973), Macbeth, la Logeuse et le Saint-Just (1974), l’Homme d’Amsterdam (1976), la Fin du marquisat d’Aurel (feuilleton, 1980), la Chambre d’ami et la Face de l’ogre (1988), les Cœurs brulés (feuilleton, 1992), les Grandes marées (feuilleton, 1993), l'Enfant des rues (1995), le Serre aux truffes (1997), Un et un font six (1998), Retour à Fonteyne et Justice (série) (1999), le Secret d'Alice (série le Monde à l'envers, 2000), Dette d'amour et Fabien Cosma (série) (2001).
Décoration :
Chevalier de la Légion d’honneur, Officier des Arts et des Lettres, Chevalier du Mérite agricole.
Distinctions :
Molière du meilleur comédien dans un second rôle pour son interprétation de la pièce le Secret (1988)

Sport :
équitation.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +