+ de critères

Biographie Raymond Corbin

Raymond Corbin Sculpteur, Médailleur, Membre de l´Institut. Décédé le 01/03/2002 (voir toutes les personnalités décédées en 2002)

CORBIN (Raymond), Sculpteur, Médailleur, Membre de l’Institut.
Né le
23 avril 1907 à Rochefort (Charente-Inférieure).
Fils de
Georges Corbin, Orthopédiste,
et de
Mme, née Hélène Boyau.
Mar.
le 17 mars 1934 à Mlle Charlotte Canale (4 enf. : Madeleine [Mme Joseph Marquès], Elisabeth [Mme Elisabeth Corbin], Cécile, Pierre)

Etudes :
Ecole des arts appliqués de Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts

Carrière :
Sculpteur, Médailleur, Professeur (1955-1977) puis Professeur honoraire de gravure en médailles à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Membre de l’Institut (Académie des beaux-arts) (1970).
Travaux :
sculptures et médailles, portraits de Charles Nodier, Léon-Paul Fargue, Marcel Pagnol, Roland Dorgelès, Gérard de Nerval, gravures en taille directe sur acier de Galilée, Charlotte Brontë, monnaie de cent francs à l’effigie de Marie Curie (1984), médailles de Michel Begon, Commémoratives de 1789 pour la ville de Versailles et le Conseil général des Yvelines, du bicentenaire de l'Institut de France, de l'inauguration de la Bibliothèque nationale de France, médaillons de Colette au Palais-Royal à Paris, de Guillaume Budé, de Louis Pergaud à Vercel, buste de Régnard à Dourdan, statue en pierre pour la ville de Bourges, haut-relief au monument du Mont-Valérien, sculptures pour la ville d’Orléans, mémorial des prêtres déportés pour la ville de Rochefort, bas-reliefs au gymnase Richard Dagoury à Taverny, œuvres au musée national d’Art moderne, aux musées de Poitiers, Strasbourg, Alger (Algérie), Rochefort, etc., Exposition rétrospective au musée historique de Mulhouse (1977), à la Monnaie de Paris (1986), à la Corderie royale de Rochefort (1989), au Cabinet des Médailles de Munich (Allemagne) (1988), au musée Denon à Châlon-sur-Saône (1992) et au musée Colette à Saint-Sauveur (1998).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Chevalier des Palmes académiques, Officier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
second prix de Rome (1932), prix Blumenthal (1936), prix Germain-Pilon (1969).


personnalités au profil proche de celui de Corbin Raymond (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +