+ de critères

Biographie René Terrasson

René Terrasson Scénographe, Directeur d´opéra (E.R.), Metteur en scène, Décorateur Décédé le 09/12/2011 (voir toutes les personnalités décédées en 2011)

Terrasson, René, Pierre, Léon,
Scénographe, Directeur d’opéra (E.R.).
Né le
19 mai 1924 à Valence (Drôme).
Fils d'
Emile Terrasson, Chef de bureau SNCF,
et de
Mme, née Emma Badel. Illustration familiale : son arrière-grand oncle, l’écrivain Jean Terrasson (1670-1750) de l’Académie française.
Mar.
le 15 janvier 1951 à Mlle Arlette Corlet (1 enf. : Pierre et 1 enf. d'une autre union : Emmanuelle Terrasson-Dubarry).

Etudes :
Collège Saint-Joseph à Dijon, Conservatoire de musique de Dijon.
Diplômes :
Diplôme privé d’Ingénieur technique.

Carrière :
Artiste lyrique (1945-67), Fondateur (1948) du Centre dramatique de Bourgogne, Metteur en scène lyrique et Créateur de décors (depuis 1968), Directeur de la scène du Théâtre des Arts de Rouen (1971-72), Directeur général de l’Opéra de Nantes (1973-79) et de l’Opéra du Rhin (1980-91), Vice-président honoraire de la Chambre professionnelle des directeurs d'opéra (CPDO), Vice-président du Centre français de promotion lyrique (CFPL), Membre puis Vice-président de l’Amicale des directeurs de théâtre, Membre de la Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD), du Syndicat national des auteurs et compositeurs (SNAC) et de l'Académie du disque lyrique; principales créations : Sire Halewyn, I 330, les Traverses du temps, HH Ulysse, Pauvre assassin; principales réalisations : Pelléas et Mélisande (festival de Glyndebourne), Dialogues des Carmélites (Festival de France, Paris, Théâtre des Champs-Elysées), Turandot (100e anniversaire de l'Opéra-Garnier de Monte-Carlo, 1979), les Noces de Figaro (festival d'Athènes, 1976) Carmen (festival d’Orange, 1984), Werther (Sommet culturel franco-allemand à Francfort, 1986); Premier réalisateur mondial invité en Chine (Carmen à Pékin, 1982 puis 2000).
Œuvres :
Pelléas et Mélisande ou l’initiation (1983), Roméo et Juliette, version originale reconstituée (1984), le Testament philosophique de Mozart (1996).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Commandeur de l'ordre du Mérite de la République d'Allemagne.
Distinctions :
Médaille Beaumarchais (1977), Orphée d’or de l’Académie du disque : Bataclan (1967) et Marouf (1977), prix de la meilleure mise-en-scène lyrique pour Carmen (1977) et les Noces de Figaro (1978).

Distractions :
piano, dessin, bricolage.
S'intéresse
à la viticulture.
Sport :
marche.
Membre
puis Commandeur de la confrérie des Cordons bleus de France, Chevalier de la confrérie du Tastevin.


notre appli mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +