+ de critères

Biographie Yves Bonnefoy

Yves Bonnefoy Homme de lettres, Professeur honoraire au Collège de France Décédé le 01/07/2016 (voir toutes les personnalités décédées en 2016)

Bonnefoy, Yves, Jean,
Homme de lettres, Professeur honoraire au Collège de France.
Né le
24 juin 1923 à Tours (Indre-et-Loire).
Fils d'
Elie Bonnefoy, Employé à la SNCF,
et de
Mme, née Hélène Maury.
Mar.
en secondes noces le 10 avril 1968 à Mlle Lucille Vines (1 enf. : Mathilde).

Etudes :
Lycée de Tours, Facultés des sciences et des lettres de Paris.
Diplômes :
Licencié ès lettres, Diplômé d’études supérieures de philosophie.

Carrière :
consacrée à la littérature et à la poésie; Professeur associé au Centre universitaire de Vincennes (1969-70), de Nice (1973-76), à l’Université de Provence (1979-81), Professeur (1981) puis Professeur honoraire au Collège de France.
Œuvres :
Du mouvement et de l’immobilité de Douve (poèmes, 1953), Peintures murales de la France gothique (1954), Hier régnant désert (poèmes, 1958), L’Improbable (essais, 1959), Arthur Rimbaud (essai, 1961), Pierre écrite (poèmes, 1965), Un rêve fait à Mantoue (1967), Rome 1630 (1971), L'Arrière-pays (1972), L’Ordalie (avec des eaux-fortes de Claude Garache), Dans le leurre du seuil (poèmes) (1975), Le Nuage rouge (1977), Rue Traversière (1977), Poèmes 1946-1974 (1978), Entretiens sur la poésie (1981), La Présence et l’image (1983), Ce qui fut sans lumière et Récits en rêve (1987), La Vérité de parole (1988), Entretiens sur la poésie (1990), Début et fin de la neige et Alberto Giacometti (1991), La Vie errante et Remarques sur le dessin (1993), Dessin, couleur et lumière (1995), Théâtre et poésie : Shakespeare et Yeats, L'Encore aveugle, Igitur et le photographe (dans catalogue de l'exposition Mallarmé) et Zao-Wou-ki (en coll.) (1998), Lieux et destins de l'image (1999), La Communauté des traducteurs, Keats et Leopardi (2000), L'Enseignement et l'exemple de Leopardi, Breton à l'avant de soi, le Cœur-espace, les Planches courbes (2001), Remarques sur le regard et Sous l'horizon du langage (2002), Le Poète et le flot mouvant des multitudes (2003), Le Désordre et Goya, Baudelaire et la poésie (2004), La Stratégie de l'énigme, L'Imaginaire métaphysique, Goya : les peintures noires et Dans un débris de miroir (2006), L'Amitié et la réflexion, La Poésie à voix haute, L'Alliance de la poésie et de la musique, Raymond Mason et Ce qui alarma Paul Celan (2007), Le Grand Espace, Traité du pianiste et autres écrits anciens et La Longue Chaîne de l'ancre (2008), Notre besoin de Rimbaud (2009), La Communion des critiques, La Beauté dès le premier jour, Le Siècle où la parole a été victime et Raturer outre (2010), L'Heure présente et Sous le signe de Baudelaire (2011), Le Digamma et Orlando furioso, guarito (2012), L'Autre langue à portée de voix (2013), Le Graal sans la légende (2013), Portraits aux trois crayons (2013), L'heure présente et autres textes (2014), Shakespeare : théâtre et poésie (2014), Le Siècle de Baudelaire et La Grande Ourse (2015), L'Echarpe rouge (2016); diverses traductions de Shakespeare (Hamlet, le Roi Lear, Jules César, Roméo et Juliette, Macbeth, le Conte d'hiver, la Tempête, Antoine et Cléopâtre, Othello, Comme il vous plaira, les Poèmes et sonnets) dont certaines ont été données au Théâtre de France, à la télévision française, au festival du Marais, au festival d’Avignon, au théâtre des Amandiers et à la Comédie-Française; traductions de W.B. Yeats (Quarante-cinq poèmes, suivis de la Résurrection, 1989), de Keats, de Pétrarque et de Leopardi.
Décoration :
Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix des Critiques (1971), Lauréat de l’Académie française (1973), prix Montaigne (1978), grand prix de poésie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre (1981), bourse Goncourt de la poésie (1987), grand prix Florence Gould de l’Académie des beaux-arts pour l’ensemble de son œuvre (1987), grand prix de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de son œuvre (1987), grand prix national de poésie (1993), prix de la Fondation Cino-del-Duca, prix Balzan (1995), prix Prince Louis de Polignac (1998), prix Kafka (2007), prix Mario Luzi (2010), prix Viareggio (2011), Doctor honoris causa des universités de Chicago (Etats-Unis), Neuchâtel (Suisse), Edimbourgh, Oxford (Grande-Bretagne), Rome, Sienne et Naples (Italie), de Trinity College à Dublin (Irlande) et de l'American University à Paris, prix de la Bibliothèque nationale de France (BNF) (2013), prix de la Foire Internationale du Livre de Guadalajara (Mexique) (2013), prix Nonino (2015).


personnalités au profil proche de celui de Bonnefoy Yves (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +