+ de critères

Biographie Yves Robert

Yves Robert Artiste dramatique, Metteur en scène, Producteur, Réalisateur. Décédé(e) le 10/05/2002 (voir toutes les personnalités décédées en 2002)

ROBERT (Yves, Henry, Charles, Marie), Artiste dramatique, Metteur en scène, Producteur, Réalisateur.
Né le
19 juin 1920 à Saumur (Maine-et-Loire).
Fils d'
Henry Robert, Dentiste,
et de
Mme, née Madeleine Croissant.
Mar.
en secondes noces le 18 octobre 1956 à l’actrice Danièle Delorme [2 enf. de son premier mariage : Anne (Mme Anne Robert), Jean-Denis; 1 enf. : Xavier, du premier mariage de Mme avec Daniel Gélin]

Etudes :
Ecole des Pères à Pouancé

Carrière :
divers métiers, Responsable national des Auberges de la jeunesse puis débute au théâtre avec la compagnie Grenier-Hussenot à Lyon (1942), Artiste de music-hall et de cabaret, Animateur de la Rose rouge (1946), Interprète au théâtre : Liliom, Colombe, Orion le tueur, Histoire de rire, Georges Dandin, la Bagatelle, la Convention Belzebir, l'Escalier, l'Opéra de quat'sous (1986), l'Inspecteur vous demande (1995). Metteur en scène des pièces de théâtre l'Année du bac, la Robe mauve de Valentine, le Temps des cerises, les Invités du Bon Dieu, Sur le chemin du forum, la Vie parisienne (1980); au cinéma : Président-directeur général de la société Productions de la Guéville, Réalisateur du court métrage les Bonnes manières (1951) puis Producteur ou Producteur délégué, Réalisateur ou Interprète des films de long métrage les Grandes manœuvres, Juliette ou la clef des songes, les Mauvaises rencontres, la Communale, les Hommes ne pensent qu'à ça (1953), Ni vu ni connu (1957), Signé Arsène Lupin (1959), la Famille Fenouillard (1960), la Guerre des boutons (1961), Bébert et l’omnibus (1962), les Copains (1964), Monnaie de singe (1965), Alexandre le Bienheureux (1967), Clérambard (1969), le Distrait, le Voyou (1970), l'Aventure c'est l'aventure (1971), la Raison du plus fou, le Grand blond avec une chaussure noire (1972), Salut l'artiste (1973), le Retour du grand blond, la Grande Paulette, Un nuage entre les dents (1974), Section spéciale (1975), le Juge et l'assassin, le Petit Marcel, Un éléphant ça trompe énormément (1976), Nous irons tous au paradis (1977), Courage, fuyons (1979), la Femme qui pleure, la Drôlesse, Martin et Léa, Femme entre chien et loup, Un mauvais fils (1980), la Fille prodigue, Un étrange voyage (1981), Qu'est-ce qui fait courir David ? (1982), Vive la sociale, Garçon (1983), Billy ze Kick (1985), Disparus (1999); Co-scénariste et Réalisateur du film le Jumeau (1984); Réalisateur et Adaptateur de la Gloire de mon père et le Château de ma mère (1990), Auteur et Réalisateur du Bal des casse-pieds (1992), de Montparnasse Pondichery (1993); à la télévision : Réalisateur et Co-dialoguiste du téléfilm l'Eté 36 (1986), Interprète le téléfilm Petits nuages d'été (1998).
Œuvre :
Un homme de joie (Mémoires, 1996).
Décoration :
Chevalier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix du Meilleur comédien (1949), prix Jean Vigo (1962) pour la Guerre des boutons, prix du cinéma de l’Académie française (1991) pour les deux films adaptés des Mémoires de Marcel Pagnol et pour l’ensemble de son œuvre cinématographique.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +