Who's Who in France: biographies des meilleurs talents français

3 questions à Thierry Ehrmann

3 questions à Thierry Ehrmann

Régulièrement, le Who’s Who donne la parole à une personnalité. Le principe est simple : 3 questions, 3 réponses.
Quelques mots ou plusieurs lignes, libre à chacun d’y répondre selon son inspiration.

 

Président-fondateur d’Artprice, leader mondial des données sur le marché de l’art, il vient d’annoncer qu’il étudiait le rapprochement avec « une maison de vente mondialement reconnue »… de quoi faire grimper le cours de l’action sur Euronext.

Mais parce que l’art n’est pas qu’une succession de données statistiques, Thierry Ehrmann a également acquis une renommée internationale grâce à ses nombreuses œuvres. Une partie de ses sculptures monumentales est exposée dans La Demeure du Chaos/Abode of Chaos, une ancienne demeure du XVIIe siècle située à Saint-Romain-au-Mont-d'Or, transformée depuis 1999 en musée d’art contemporain qui est en lui-même un corpus de plusieurs milliers d'œuvres d’art.
 

 

 

- De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?
J’ai eu la chance extraordinaire d’embrasser dans ma carrière plusieurs métiers dès mon plus jeune âge : juriste de formation, administrateur et président du Groupe Serveur et d’Artprice, et sculpteur-plasticien depuis plus de 30 ans. Ma plus grande fierté est mon Musée privé d’Art Contemporain ouvert au public dans lequel j’ai réalisé l’intégralité des 5 400 œuvres formant le corpus de La Demeure du Chaos/Abode of Chaos. Aujourd’hui, La Demeure du Chaos, renommée « Abode of Chaos » par le New York Times, accueille gracieusement 120 000 visiteurs par an dont plus de 30 % hors France. Chaque week-end, la richesse des échanges de ces visiteurs du monde entier me donne une force d’amour incroyable. La force de l’art et son pouvoir dépassent de très loin tout acte économique ou politique.


 

- Quel(s) autre(s) métier(s) auriez-vous aimé exercer ?
Après mes études de droit et de théologie, j’ai sérieusement songé à me mettre au service de ceux qui souffrent et à devenir chirurgien ou généticien. L’idée du grand séminaire m’a aussi interrogé.

 

 

- Avez-vous un ou des modèles ? Une personnalité qui vous a inspiré ?
Historiquement, Pierre Teilhard de Chardin est un de mes modèles, notamment à travers la Noosphère qu’il décrit comme une sphère de la pensée humaine et qui s’est incarnée matériellement dans l’Internet où j’ai démarré en pionnier en 1985, il y a 30 ans. La personnalité vivante qui m’a le plus inspiré est mon ami Jean-Edern Hallier qui, sous son côté iconoclaste, a été un des plus grands écrivains et m’a redonné le goût d’écrire mes essais et romans depuis 1985.

 

- Question subsidiaire : Quelle question auriez-vous aimé que l’on vous pose ? Quelle en serait la réponse ?
« Vous êtes président d’Artprice qui est cotée sur le premier marché et qui est le leader mondial de l’information sur le marché de l’art. Où est la dimension philosophique ? »
La construction d’Artprice ex-nihilo se chiffre en plusieurs centaines de millions d’euros mais il faut voir, derrière l’aspect industriel de la plus grosse banque de données mondiale sur l’art, le fonds documentaire et manuscrits qui nous a permis avec une centaine d’historiens de l’art d’édifier, telle la Bibliothèque d’Alexandrie, « des banques de données qui ont définitivement modifié l’Histoire du marché de l’art », selon la célèbre sociologue Raymonde Moulin. En effet, nous avons écrit, avec nos historiens, plus de 1,8 million de biographies d’artistes complètes et retracé l’histoire de 108 millions d’œuvres d’art du IVe siècle à nos jours.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "3 questions à"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants


nos partenaires

heure minute seconde

notre appli mobile

Who's Who application mobile