+ de critères

3 questions à Virginie Calmels

3 questions à Virginie Calmels

Régulièrement, le Who’s Who donne la parole à une personnalité. Le principe est simple : 3 questions, 3 réponses. Quelques mots ou plusieurs lignes, libre à chacun d’y répondre selon son inspiration.

 

 

 

Récemment nommée à la présidence du conseil de surveillance d'Euro DisneyVirginie Calmels a annoncé  qu'elle quitterait Endemol à la fin du mois de février. En attendant de se lancer dans de nouvelles aventures, elle a pris le temps de répondre à notre petit questionnaire.

 

 

De quoi êtes-vous la plus fière dans votre carrière ?

Avoir réalisé des plans sociaux "dans la douceur" avec l'estime et le respect des syndicats et en ayant même reçu des fleurs de personnes licenciées qui me remerciaient de la franchise et de l'action, en prenant les problèmes à bras le corps au lieu de les laisser dans un placard.

 

 

Si vous n’étiez pas présidente de société, quel autre métier auriez-vous aimé exercer ?

Architecte (j'adore les plans !), commissaire de police (mon côté investigatrice !), ou juge pour enfants.

 

 

Y’a-t-il un chef d’entreprise ou une personnalité qui vous a inspiré durant votre carrière ? Pour quelles raisons ?

Ce n'est pas une personne mais une équipe, notamment celle du redressement d'Air France (Christian Blanc, Christian Kozar, Denis Olivennes, Jacqueline Chabridon...) car leur fonctionnement était celui d'une "opération commando", avec une stratégie, une tactique, et une avancée main dans la main de l'ensemble de l'équipe de direction très soudée ; une forme d' inspiration issue de L'Art de la guerre de Sun Tzu. J'ai travaillé avec eux dans ce même esprit chez Numéricable et chez Sky Gate BV.


Biographie liée

Dernières publications dans "3 questions à"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants