Who's Who in France: biographies des meilleurs talents français

Benoît Hamon du revenu universel au suffrage universel

Benoît Hamon du revenu universel au suffrage universel

Ils étaient peu nombreux ceux qui auraient misé sur lui il y a quelques mois. Et pourtant, sa victoire lors de la primaire socialiste est sans appel. Après Ségolène Royal et François Hollande, il sera le prochain candidat du PS à l’élection présidentielle.

Réputé être à la gauche du parti, Benoît Hamon est également un homme de l’Ouest. Né dans le Finistère, il devient assistant parlementaire du député de la Gironde en 1991. Il est ce que l’on pourrait appeler l’un des fils du parti : à 26 ans, il devient président national du Mouvement des jeunes socialistes et membre du bureau national du PS. Resté fidèle à ses idées socialistes, il y occupe à peu près toutes les fonctions possibles : membre du conseil national, responsable national, conseiller de Lionel Jospin lorsque celui-ci était secrétaire national, puis lui-même secrétaire national et enfin porte-parole. De fils du PS, il s’apprête à en devenir le leader puisque c’est lui et bien lui qui va le représenter lors de l’élection suprême. Arrivé en tête du premier tour devant Manuel Valls et Arnaud Montebourg, il devance l’ancien Premier ministre avec presque 59 % des suffrages.

Pour cela, il pourra compter sur les militants et sur les alliés qu’il s’est créés durant sa carrière puisqu’il a été conseiller au cabinet de Martine Aubry alors ministre de l’Emploi et de la Solidarité, député européen puis conseiller régional d’Ile-de-France et enfin député des Yvelines en 2012. C’est à cette date qu’il se fait un nom auprès du grand public. Tout d’abord comme ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation puis comme ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. En 2014, il claque la porte du Gouvernement avec lequel il est en désaccord… Et estimant sans doute que l’on est jamais mieux servi que par soi-même, commence à se préparer à l’élection présidentielle.

Un programme fort et clivant, résolument tourné à gauche… l’ambition de réaliser une union allant des partisans de Jean-Luc Mélenchon à ceux de Yannick Jadot… sans voir s’éloigner ceux qui seraient tentés par la candidature d’Emmanuel Macron. Les semaines à venir ne devraient pas être de tout repos.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants


nos partenaires

heure minute seconde

notre appli mobile

Who's Who application mobile