+ de critères

Benoît Jacquot mise sur une femme de chambre pour un Ours d’or

Benoît Jacquot mise sur une femme de chambre pour un Ours d’or

Il est le seul représentant français en lice pour l’Ours d’or du Festival de Berlin avec une nouvelle adaptation : Le Journal d’une femme de chambre.
Le réalisateur délaisse l’aristocratie de Versailles au XVIIIe siècle pour la bourgeoisie normande de la fin du XIXe siècle. Adolphe, La Fausse suivante, Villa Amalia et plus récemment Les Adieux à la reine (qui lui valut le prix Louis Delluc 2012), Benoît Jacquot s’est imposé comme un expert dans l’adaptation de chefs-d’œuvre du théâtre et de la littérature. Pour ce classique sulfureux d’Octave Mirbeau, auxquels se sont déjà frottés deux grands réalisateurs (et pas les moindres : Jean Renoir en 1946 et Luis Buñuel en 1964), il fait confiance à Léa Seydoux dans le rôle de Célestine et à Vincent Lindon dans celui de Joseph. Pour le découvrir sur nos écrans, rendez-vous le 1er avril 2015… ce n’est pas une blague. Et l’année 2015 sera marquée par une autre adaptation, puisque Red Point Bay de l’écrivain américain George Harrar est déjà programmée !
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants