+ de critères

Bernard Bajolet

Bernard Bajolet

Ce n’est certainement pas le poste le plus paisible de la diplomatie tricolore. L’ambassade de France à Kaboul s’apprête à accueillir un nouveau patron directement venu de l’Elysée.  Après deux ans et demi passés comme coordonnateur national du renseignement, Bernard Bajolet revient à la diplomatie et va donc poser ses valises à Kaboul. Nicolas Sarkozy a choisi un diplomate de choc, habitué aux postes difficiles. Entré au quai d’Orsay dès sa sortie de l’ENA en 1975, il fut ambassadeur en Jordanie, en Bosnie-Herzégovine, en Irak puis en Algérie. Grand connaisseur du monde arabe, il a été très actif à Bagdad : premier ambassadeur après 13 années de rupture des relations diplomatiques, il a également à son actif la gestion des journalistes français retenus en otage en Irak. Alors que l’opinion publique est de plus en plus hostile à la présence militaire française en Afghanistan, Bernard Bajolet aura comme tâche prioritaire la libération des deux journalistes de France 3, enlevés depuis plus d’un an.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants