+ de critères

Bernard Spitz

Bernard Spitz

Branle-bas de combat chez les assureurs ! Dès le lendemain de la tempête meurtrière qui a frappé la côte ouest du pays, les principales entreprises du secteur ont renforcé moyens et équipes pour faire face aux demandes des sinistrés.La fédération française des sociétés d'assurance, présidée par Bernard Spitz, s'est donc engagée mardi, lors d'un bureau extraordinaire, à accélérer les procédures d'indemnisation. Elle a également promis de mettre son réseau de correspondants locaux à la disposition du médiateur qui sera nommé par le gouvernement. Le coût d'un milliard d'euros de dégâts matériels, avancé par certains médias, est un chiffre « plausible » selon Bernard Spitz, bien qu'il soit beaucoup trop tôt pour l'évaluer précisément. Moins destructrice que Klaus en 2009, Xynthia ne devrait pas trop peser sur un secteur de l'assurance qui a plutôt bien tiré son épingle du jeu l'année dernière, grâce notamment à la santé de l'assurance-vie...


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants