+ de critères

Charles Coppolani ne joue pas avec les addictions

Charles Coppolani ne joue pas avec les addictions

Le nombre de joueurs susceptibles de devenir dépendants a augmenté de 60 % depuis 2010. Voilà ce que révèle la dernière étude pilotée par Charles Coppolani, président de l’Observatoire des jeux (ODJ) et de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). Passé par les bancs de Sciences Po et de l’ENA, Charles Coppolani ne s’est pas toujours intéressé aux jeux d’argent. Juriste de formation, spécialisé en droit public, il a notamment été responsable pendant 13 ans du procès de l’Amoco Cadiz, affecté au service juridique du Trésor. Suivront d’autres dossiers sensibles tels que l’indemnisation des transfusés et hémophiles en 1998, en tant que Contrôleur d’Etat. Aujourd’hui, Charles Coppolani mène d’autres combats. Avec ses équipes de l’ARJEL, il vient de mettre en place une plate-forme en ligne pour permettre aux joueurs de s’évaluer eux-mêmes de manière anonyme. L’objectif est de faire prendre conscience des risques que chacun encoure face aux jeux d’argent et de hasard. A vous de jouer : http://evalujeu.fr.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants