+ de critères

Didier-Roland Tabuteau, le deuxième homme

Didier-Roland Tabuteau, le deuxième homme

Il est désormais, juste après le président de la République, le plus haut fonctionnaire de France. Didier-Roland Tabuteau, 63 ans, vient d’être nommé vice-président du Conseil d’Etat. Il succède à Bruno Lasserre, qui occupait cette fonction depuis 2018, et qui, a 68 ans, prend sa retraite. Le Conseil d'État, institution vieille de plus de 200 ans et plus haute juridiction administrative française, siège au Palais-Royal à Paris et accueille donc ce haut-fonctionnaire, spécialiste des questions de santé, bénéficiant d'un CV très fourni. Polytechnicien, énarque, Didier-Roland Tabuteau est ensuite passé par différents cabinets ministériels, dont celui de Bernard Kouchner à la Santé, ou celui des Affaires Sociales de Claude Evin et Martine Aubry, sans compter qu'il fut le premier directeur de l’Agence du médicament de 1993 à 1997. Si la santé est son domaine de prédilection, il est aussi un homme de dossiers, de dialogue social. En effet, le haut-fonctionnaire s'est montré favorable à la création d'une " assurance maladie universelle ", regroupant la Sécurité Sociale et les mutuelles dès 2017. Aujourd'hui, Olivier Véran reprend l'idée, qui pourrait bien figurer au programme du prochain quinquennat d'Emmanuel Macron, si ce dernier venait à être réélu. En pleine crise sanitaire, les missions du nouveau vice-président du Conseil d’Etat seront nombreuses. Et seront agrémentées d'une autre tâche de première importance : celle de la présidence la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale… Les défis à venir sont donc nombreux pour Didier-Roland Tabuteau, mais selon ses proches, il en faut plus pour impressionner ce bourreau de travail. Les quatre prochaines années devraient lui permettre de s'illustrer pleinement.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants