+ de critères

Emmanuel Perrotin pose pour la galerie

Emmanuel Perrotin pose pour la galerie

Businessman de l’art et amateur éclairé, décrit par Le Monde comme « le cow-boy de l’art contemporain », il représente des artistes aussi illustres que le Japonais Murakami ou l’Italien Cattelan.

Né en 1968, Emmanuel Perrotin ne s’est pas attardé sur les bancs de l’école et n’a pour seul diplôme que son permis de conduire. Cela ne l’a pas empêché de débuter comme assistant dans la galerie Charles Cartwright à 17 ans et d’ouvrir sa propre galerie parisienne quatre ans plus tard. Dès ses débuts, il décide de ne pas se contenter d’offrir un lieu d’exposition à ses artistes mais d’aller plus loin, grâce à son « catalogue évolutif », de les accompagner et de les financer pendant tout le processus de création de leurs œuvres. Depuis, il a ouvert une galerie à Hong Kong et une, cette année, à New York. Pas besoin de vous faire un tableau, il jouit aujourd’hui d’une telle reconnaissance que le Tri postal de Lille lui ouvre ses portes pour célébrer les 25 ans de sa galerie parisienne ! Et pour ceux qui n’iront ni à Lille, ni à New York ni à Hong Kong, vous pourrez découvrir quelques-uns des 37 artistes qu’il représente à la Fiac qui ouvre officiellement au Grand Palais ce jeudi 24 octobre.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants