+ de critères

Gérard Régnier

Gérard Régnier

Parfois, être Immortel ne suffit pas. Et à la vague de décès qu’a connue l’Académie française depuis 2000 succède aujourd’hui une série d’élections pour occuper les fauteuils laissés vacants. Le dernier à rejoindre la Coupole est un conservateur général du patrimoine passé par le centre Georges Pompidou, qui fut pendant 15 ans le directeur du musée Picasso. Mais Gérard Régnier, plus connu sous le nom de Jean Clair, est surtout un virulent polémiste, auteur du bien nommé Journal atrabilaire et de Malaise dans les musées. Figure du courant antimoderne, ses critiques ont porté pêle-mêle contre la marchandisation de l’art, les expositions transformées en évènements touristiques, l’ouverture d’une antenne du Louvre à Abou Dhabi ou le nivellement des cultures. Il cite même volontiers Quatremère de Quincy, qui plaidait pour que les œuvres soient conservées dans le lieu pour lequel elles avaient été créées. Il est "clair" qu’à 67 ans, le nouveau pensionnaire du quai Conti n’a rien perdu de sa verve.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants