+ de critères

Jacques Chirac

Jacques Chirac

Œuvrer « pour le développement durable et le dialogue des cultures » : tel est le but de la fondation Chirac inaugurée lundi au Musée du quai Branly. Un an après un départ plutôt discret, Jacques Chirac rejoint donc Bill Clinton et Tony Blair dans le « club des ex » influents sur la scène internationale. Kofi Annan, membre de la fondation et ex-Secrétaire général des Nations Unies, s’en est d’ailleurs amusé en déclarant : « J’espère que "ex" veut surtout dire expérience ». Loin de la scène politique franco-française et comme tout retraité, Jacques Chirac a décidé de se consacrer à ses passions : l’écologie, l’Afrique ou les langues oubliées, et soutiendra des projets étonnants comme la création d’une station de radio pour les pygmées de la forêt congolaise. Certains commentateurs étrangers n’ont pas manqué d’y déceler des accents altermondialistes, ce qui, pour un ancien membre du G8, serait une véritable reconversion…


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants