+ de critères

Jean-Marie Blas de Roblès dans une oasis du désert libyen

Jean-Marie Blas de Roblès dans une oasis du désert libyen

publie Ce qu'ici-bas nous sommes aux éditions Zulma. Dans une clinique de luxe sur les berges d'un lac chilien, Augustin Harbour, le narrateur, consigne dans un carnet les souvenirs de l'étrange aventure qui lui est arrivée près d'une oasis du désert libyen.

Une tempête de sable égare Augustin Harbour et son guide qui trouvent quelques jours plus tard refuge dans une ville inconnue : Zindãn. Suite à une curieuse évaluation de leur personne, ils sont séparés et Augustin est hébergé par Hadj Hassan, une divinité locale. Ce sont ces instants ainsi que ses observations sur ce monde à part qu'il décrit dans son carnet, racontant les étonnants régimes alimentaires, l'absence de barrières linguistiques, les rites et croyances sacrées ou encore le fait que plusieurs époques coexistent en une. La reconstitution de cette ville à l'atmosphère si particulière est pour Augustin une action cathartique qui lui a été conseillée par un médecin de la clinique pour "mettre un peu d'ordre dans le chaos de [ses] souvenirs". 
Le récit navigue entre passé et présent, réalité et fantastique, humour et références culturelles, dessins et croquis réalisés par l'auteur. Sans doute certaines illustrations et histoires lui ont été inspirées par les missions archéologiques auxquelles il a participé en Libye.

Ancien enseignant en Chine et conférencier en Libye, en Algérie, en Sicile, Jean-Marie Blas de Roblès publie son premier roman en 1982, La Mémoire de riz et autres contes, récompensé par le prix de la Nouvelle décerné par l'Académie française. En 2008, il rencontre un grand succès avec Là où les tigres sont chez eux et reçoit le prix du Roman de la Fnac, le prix du jury Giono et le prix Médicis.


Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants