+ de critères

Jean-Yves LE GALL

Jean-Yves LE GALL

Le vol inaugural de la première version d’Ariane a eu lieu le 24 décembre 1979. Jean-Yves Le Gall, alors étudiant à l’Ecole supérieure d’optique, était loin d’imaginer qu’il serait,  32 ans, 4 autres versions de la fusée et 200 vols plus tard, à la tête d’Arianespace à l’occasion de la mise en orbite de l’engin spatial le plus lourd que l’Europe ait jamais lancé, l’ATV-2 (Automated Transfer Vehicle). Baptisé Johannes-Kepler, du nom du célèbre astronome, ce vaisseau cargo sans équipage, d’une masse totale de 20 tonnes, envoyé sur orbite par la fusée Ariane ce 16 février 2011, est destiné au ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Débutant sa carrière en tant que chercheur au CNRS, Jean-Yves Le Gall rejoint le ministère de l’Industrie en 1985 où il est affecté au pôle espace. Tour à tour DG de Novespace, directeur adjoint du CNES puis PDG de Starsem, il rejoint la société privée d’Arianespace en tant que directeur général en 2001 avant d’y être nommé PDG un an plus tard. Il s’étonne, encore aujourd’hui, des inconcevables progrès réalisés depuis le lancement par l’Agence spatiale européenne (ESA) du programme Ariane, en 1973. La base spatiale de Kourou (Guyane française) devrait encore faire parler d’elle cette année : en effet, le 1er tir depuis ce centre de lancement de la fusée russe Soyouz, vaisseau habité destiné à assurer la relève de l'équipage de l’ISS, est prévu pour le 31 août prochain, tandis que le vol inaugural de la petite fusée Vega, lanceur de l’ESA réalisé avec la collaboration de l’Agence spatiale italienne (ASI), devrait avoir lieu en fin d’année.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants