+ de critères

Michel Piccoli (1925-2020)

Michel Piccoli (1925-2020)

Monstre sacré du cinéma français, prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes en 1980, acteur fétiche de Claude Sautet, il a joué sous la direction de  Jean-Luc Godard, Nanni Moretti, Jean-Pierre Melville, Alain Resnais, Jean Renoir, Leos Carax, Claude Sautet, Jacques Demy et Alfred Hitchcock, Michel Piccoli nous a quittés à 94 ans.

 

Identité
Piccoli, Michel, Jacques, Daniel, Artiste dramatique. Né le 27 décembre 1925 à Paris 13e. Fils d'Henri Piccoli, Violoniste, et de Mme, née Marcelle Expert-Bezançon, Pianiste. Divorcé de Mme Juliette Gréco. Marié en troisièmes noces le 12 juillet 1978 à Mlle Ludivine Clerc (1 enf. de son premier mariage : Anne-Cordélia).

Etudes et diplômes
Etudes : Collèges d'Annel et Sainte-Barbe à Paris, Ecole alsacienne.
Diplôme(s) : Bachelier.

Carrière
Comédien (depuis 1948), interprète au théâtre : le Matériel humain, Orion le Tueur, les Gaîtés de l'escadron, Antigone, Mademoiselle Julie, les Aveux les plus doux, les Naturels du Bordelais, la Soirée des proverbes, Irène innocente, la Reine et les Insurgés et la Cerisaie (1981), Combat de nègres et de chiens (1983), Terre étrangère (1984, prix du Meilleur acteur du Syndicat de la critique dramatique), Phèdre et la Fausse suivante (1985), Conte d'hiver et le Retour au désert (1988), John Gabriel Borkman (1993), la Maladie de la mort (1997), A propos des Géants de la montagne (1998), la Jalousie (2001), Ta main dans la mienne (2003 et 2004), le Roi Lear (2006), Gainsbourg, poète majeur (lecture, 2014); au cinéma : courts et longs métrages : le Point du jour (1946), French Cancan (1954), la Mort en ce jardin, Nathalie et les Sorcières de Salem (1956), le Rendez-vous et Climats (1961), le Doulos et le Jour et l'heure (1962), le Mépris (1963), De l'amour, le Coup de grâce et Marie Soleil (1964), Lady L., Compartiments tueurs, les Ruses du diable, les Créatures, Paris brûle-t-il ? et la Curée (1965), les Demoiselles de Rochefort et Un homme de trop (1966), Belle de jour et Mon amour, mon amour (1967), Benjamin et la Chamade (1968), l'Etau (à Hollywood) et l'Invitée (1969), Dillinger est mort (en Italie), les Choses de la vie, la Poudre d'escampette et l'Invasion (1970), Max et les ferrailleurs, la Décade prodigieuse et Lisa (1971), l'Attentat, l'Audience, la Femme en bleu, les Noces rouges et le Charme discret de la bourgeoisie (1972), la Grande bouffe, Touche pas à la femme blanche, le Trio infernal, le Fantôme de la liberté, Grandeur nature et Vincent, François, Paul... et les autres (1974), la Faille et Léonor (1975), Sept morts sur ordonnance, la Dernière femme, Mado et F comme Fairbanks (1976), l'Imprécateur, Des enfants gâtés et René la canne (1977), la Part du feu, l'Etat sauvage et la Petite fille en velours bleu (1978), le Saut dans le vide (1980), Mélodie meurtrière et la Fille prodigue (1981), la Passante du Sans-Souci, Espion lève-toi, Passion, Que les gros salaires lèvent le doigt, Une chambre en ville et Une étrange affaire (1982), Derrière la porte et le Prix du danger (1983), Viva la vie, la Diagonale du fou, le Succès à tout prix, les Yeux et la bouche (1984), Péril en la demeure et Partir, revenir (1985), Mon beau-frère a tué ma sœur, le Paltoquet, Mauvais sang et la Puritaine (1986), l'Homme voilé, Maladie d'amour et la Rumba (1987), Y'a bon les blancs et Blancs de Chine (1988), Milou en mai (1989), Martha et moi, la Belle noiseuse, les Equilibristes et le Voleur d'enfants (1991), le Bal des casse-pieds (1992), Archipel (1993), Rupture(s) (1993), les Cent et une nuits (1995), Généalogies d'un crime (1996), Rien sur Robert (1999), Compagne de voyage, les Acteurs, Libero Burro et Tout va bien, on s'en va (2000), Je rentre à la maison (2001), Ce jour-là (2003), Jardins en automne (2006), Ne touchez pas la hache, Belle toujours, Boxes et les Toits de Paris (2007); Interprète et Coscénariste du Général de l'armée morte (1983) et de Train de nuit (1994), Réalisateur de Alors voilà (1997), la Plage noire (2001), C'est pas tout à fait la vie dont j'avais rêvé (2006), le Bel âge (2009), Habemus Papam (2011), Holy Motors et Vous n'avez encore rien vu (2012), la Poussière du temps (2013); à la télévision : les Joueurs et Montserrat (1960), Egmont et Hauteclaire (1961), Rien que la vérité (1962), l'Eté en hiver et le Héros et le soldat (1964), Don Juan, Délire à deux et Todo modo (1977), la Confusion des sentiments, Un coupable et la Ruelle au clair de lune (1989), l'Amour maudit de Leisenbohg (1990), les Grandes familles et le Prince des imposteurs (1998).
Œuvre : Dialogues égoïstes (1976).
Distinction(s) : Prix d'interprétation masculine (festival de Cannes 1980), Grand prix national du cinéma (1984), prix Europa du théâtre à Taormina (Sicile) (2001)

Centres d’intérêt
Sports : équitation, aviation.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants